• Vous pourriez être plus précis ?










    Chasser quoi ?
    Peur d'un problème de copyright ?

    Et faites au moins des affiches convenables.
    C'est à ça qu'on voit que les banques sont fauchées.
    Essayez au moins de donner le change.
    Donner le change ça fait partie de vos activités,
    vous savez faire, non ?
    Un p'tit crédit à taux négatif pour vous renflouer ?

    Ça troue la fouille.




    6 commentaires


  • Choc.


    Déjà entendu parler du choc de simplification ?
    Certainement, oui.
    Des années que les différents gouvernements
    nous ressortent la simplification administrative,
    histoire de montrer qu'on s'occupe des tracasseries quotidiennes du bas peuple.
    Et que pratiquement rien ne change.

    Mais il serait vraiment temps qu'on simplifie l'administration.
    Déjà histoire de ne pas déprimer mes compatriotes viticulteurs.




    On se consolera en se rappelant que le nouveau millésime est bon.

    Et maintenant direction la Carsat.



    Je ne doute pas qu'à la Carsat ils aient des gens qui comprennent ce langage.
    Mais pourvu qu'ils pensent à former des gens
    qui réussiront à expliquer cette réglementation aux futurs retraités.
    Dernièrement j'avais une charmante employée au téléphone.
    Elle a répondu à ma question au sujet d'un formulaire que je lui avais renvoyé.
    N'ayant pas compris ce qu'elle voulait m'expliquer,
    pour ne pas bloquer sa ligne téléphonique
    je lui ai alors simplement demandé
    " – Donc le formulaire que je vous ai renvoyé était correctement rempli ? "
    " – Oui "
    fut sa réponse.
    C'était ce que je voulais savoir.

    Niveau paiement des prestations de la Caf, par contre, ça joue.



    Au centime près.
    Un ordi est programmé pour payer si la somme n'est pas négative
    et l'autre ordi est programmé pour n'accepter le paiement que s'il est positif.
    C'est beau deux ordis qui taillent une bavette.
    Je sens qu'ils vont insister jusqu'à ce que l'un des deux soit bloqué par le bug.

    -+-

    Alors on peut se dire en son for intérieur
    (j'ai réussi à caser for intérieur!)
    " – Mais qu'est-ce qu'ils attendent ? ".

    Y'a plus qu'à se mettre à la recherche
    de la personne du gouvernement chargée du problème.
    Voyons voir...
    Ah.
    Nous avons un
    " Secrétaire d’État auprès du Premier ministre,
    chargé de la Réforme de l’État et de la Simplification ".
    Et c'est...
    Ah oui.



    Oui, lui.
    Celui qui faisait depuis des années des mains et des pieds pour entrer au gouvernement
    et depuis qu'il a réussi son coup ne fait plus beaucoup parler de lui.
    Je ne sais pas pourquoi, mais d'un coup je la sens encore moins la simplification.



    Tiens, je viens d'apprendre qu'il va être (ou a été) nommé
    "Colonel de réserve des forces spéciales".
    ...
    Si avec ça on n'est pas bien protégés...
    ...
    Non, je vous rassure.
    Le titre n'est qu'honorifique.
    C'est peut-être d'ailleurs ça le plus important pour lui.




    Ouais, tu peux bien te marrer.




    6 commentaires


  • Il en faut pour tous les âges.


    Comme toutes les télévisions publiques la SRF,
    la télévision suisse alémanique,
    cherche à apporter culture, information et distraction
    à toutes les couches d'âge de la population helvète.

    Les enfants ont également droit à leurs programmes.
    En particulier en fin de journée où est diffusé "Zambo".





    Cette émission va malheureusement être supprimée fin octobre.

    Et pourquoi donc ?

    Déjà parce que l'émission ne rassemblait que 9000 téléspectateurs chaque jour.
    Ce qui ferait ramené à la taille de la France 90000 téléspectateurs.
    Mais ce n'est pas la raison principale.
    La raison principale c'est que la SRF s'est rendue compte
    que la moyenne d'âge des téléspectateurs de cette émission pour enfants était de 53 ans.


    Aux dernières nouvelles l'émission sera remplacée
    par des "séries à l'eau de rose" et des "séries populaires allemandes".
    On ne sait pas encore s'ils vont ressortir Derrick du fond d'un tiroir.




    votre commentaire


  • Zap.


    Vous avez certainement déjà vu subi cette pub
    qui passe beaucoup à la télé en ce moment.
    Montez le volume, ça vaut le coup.
    "Pump up the volume" ma Queen.


    40"


    Vous avez survécu ?

    La première fois que j'ai vu cette pub j'ai eu du mal à la regarder jusqu'à la fin.
    Et je l'ai trouvée trèèèèèèèès longue.
    La deuxième fois qu'elle est apparue j'ai zappé en plein milieu.
    Depuis quand je la vois apparaître je zappe dès le début de sa diffusion.

    D'accord, c'est fait exprès pour attirer l'attention.
    Ça c'est réussi.
    Mais j'ai du mal à croire que cette pub fasse vendre.
    Il y a vraiment des gens que cette pub ne dérange pas ?
    Ah, c'est peut-être ça.
    C'est très vicieux.
    Le Beau Lorré pense faire fuir les téléspectateurs des chaînes concurrentes
    lors de sa diffusion.
    Mais si c'est ça il s'est légèrement planté.
    Il diffuse également la pub sur ses chaînes.
    Donc si on suivait mes divagations,
    Arte, La chaîne parlementaire et franceinfo: (ne pas oublier le double-point)
    seraient bientôt créditée(s?) chacune d'un tiers de l'audimat.
    Le Beau Lorré c'est un peu le chien de berger
    qui rassemble les téléspectateurs-moutons sur les chaînes qui ne diffusent pas sa pub.

    Je n'arrive pas encore à y croire.
    Il y a vraiment des gens qui s'abonnent en voyant cette pub ?
    Qu'ils lèvent le doigt.


    -+-


    Ce n'est qu'en insérant la pub dans l'article et en vérifiant son bon fonctionnement
    (et en ayant coupé le son)
    que j'ai remarqué qu'il y avait des sous-titres.
    J'étais jusque là complètement obnubilé par les cris.





    4 commentaires


  • Les cubes à stories.


    Un truc que je ne connaissais pas
    trouvé lors d'une déambulation au milieu de vendeurs
    proposant des objets qui leur sont devenus inutiles
    mais qui parfois m'intéressent beaucoup.


    Story Cubes.
    Les cubes à histoire.


    Encore un jeu tout simple.
    Une petite boîte carrée qui contient neuf jolis cubes.
    Sur les faces des cubes non pas des points, mais des petits dessins.





    Vous voyez où je veux en venir ?
    Oui, voilà.
    On lance simplement les dés
    et on se sert des dessins que le hasard nous propose pour raconter une histoire.
    Idéal pour les écrivains en mal d'imagination.

    Ceci est le modèle de base.
    Comme le public a répondu favorablement à cette première mouture,
    deux jeux complémentaires ont été créés.
    Une boîte "actions" et une boîte "voyages".







    Vous n'aurez plus d'excuse si votre histoire n'avance pas.

    Et si vous voulez piquer son job à un scénariste
    ils ont également pensé à vous.
    Procurez-vous une des boîtes Story World.





    Des cubes Batman, Scooby-Doo, Doctor Who ou encore Looney Tunes.

    Essayons.







    Allez, je lance mes dés.





    Voyons...


    -+-


    ♪♫♪♫♪♫♪♪♫
    Merdre, encore le portable.
    Un coup de fil en général ça annonce des ennuis.
    Un ordi qui ne fonctionne plus,
    une proposition d'assurance dépendance-vieillesse
    (enfin là c'est vraiment de la fiction,
    parce que lorsque je décroche je les sens tout de suite
    et j'ai raccroché au bout de trois secondes) ou encore ...
    Pouf !
    Ah ben mince, il voulait juste me signaler qu'il brûlait
    et ce n'est même pas un Samsung Galaxy S7.
    Heureusement que je suis en train de visiter le Haut-Koenigsbourg
    et que je me trouve justement dans sa tour.
    Hop, le portable par-dessus bord.
    Me voilà bien triste, je venais juste d'attraper le Pokemon du château...
    Comment vais-je maintenant pouvoir occuper mon temps libre ?
    UN LIVRE ! Voilà ce qu'il me faut, un livre.
    Depuis le temps que je n'ai plus lu, j'espère ne pas avoir oublié.
    Comment? Oui, je sais écrire mais pas lire.
    Je vais rentrer chez moi et vite passer une commande Amazon Express.
    Déjà le drone sonne à ma porte pour me remettre mon colis.
    J'ouvre fébrilement le paquet puis feuillette le livre.
    J'avais oublié que les caractères étaient si petits.
    Mais en bon homme d'intérieur
    j'ai dans un tiroir une loupe de fabrication contemporaine chinoise
    qui me sert à lire les petits caractères sur les emballages.
    Tel une flèche, je me jette sur le livre.
    Tiens, quelle idée m'a pris de commander un atlas.
    Je ne sais quelle direction prendre.
    ♪♫♪♫♪♫♪♪♫
    C'est quoi encore?
    La lampe de poche de fabrication contemporaine chinoise
    qui se trouvait dans le tiroir juste à côté de la loupe.
    Elle aussi voulait me signaler qu'elle brûlait.
    Pouf !
    Maintenant elle est morte.


    -+-


    Bon, ça ne vole pas très haut,
    mais depuis le temps que l'article est prêt et que l'histoire ne l'est pas
    je m'en suis quand même débarrassé.

    Et vous, ça vous inspire ?


    -+-


    Martine s'y est essayée.
    Il serait dommage que son texte reste perdu dans les commentaires.

    ---
    Elle contemplait l'échiquier avec perplexité.
    Le coup de fil de son adversaire pompier jouant sa tour l'avait attristée.
    Consulter les livres, chercher à la loupe
    ne lui avait pas permis de trouver la riposte, la direction.
    Pas la plus petite lueur, même d'une lampe de poche,
    dans l'océan de son indécision.
    Elle allait perdre !
    ---


    -+-


    Sandra s'y est essayée aussi.
    Son texte non plus ne restera pas perdu dans la cave des commentaires.

    ---
    Allo ? Vite, y a le feu dans la tour ! Trop triste, tous ces livres en train de brûler…
    Une solution : prendre une loupe, l’accrocher à une flèche et la lancer
    dans la bonne direction, abracadabra, la lumière jaillira (de la lampe de poche) !
    ---


    -+-


    Et Sandra a également trouvé le jeu.
    Elle nous a fait son petit tirage.
    Tout le monde peut participer.





    -+-


    Moi j'ai terminé mon pensum.

    ---
    Maurice, une fois de plus, ne retrouvait pas sa pomme d'arrosoir.
    Un coup d'œil à gauche, un coup d'œil à droite,
    un coup d'œil devant, un coup d'œil derrière,
    rien, disparue.
    Encore un coup d'œil au ciel et... tiens,
    c'est quoi cette étoile si brillante
    qui grossit, qui grossit, se rapproche, se rapproche...
    Wouf!
    Une fée.
    Une belle fée toute de rose vaporeux vêtue
    pour éveiller les petits enfants à la libido
    et équipée comme il se doit d'une baguette magique.
    "– Bonjour madame la fée. Comme votre baguette est bien belle.
    Pourrait-elle m'aider à retrouver ma pomme d'arrosoir?"
    "– Toi t'es un peu fainéant mon petit Maurice.
    Tiens, shazam, voici une loupe pour t'aider à retrouver ta pomme.
    Donne lui une pomme un jour et il la perdra, apprends lui à chercher, etc."
    Tout en sifflotant "Parachute woman", Maurice scrutait le sol avec sa loupe.
    Loupe qui lui était aussi utile
    qu'un aimant pour attirer les petits pois du riz cantonnais
    dans le but de les séparer du riz que Maurice n'aimait pas.
    Zzzzshlang, Craaaccc, BOUUUMMMM !!!
    La météo l'avait prévu, orage à 16 heures.
    "– Chic, plus la peine de chercher la pomme, il pleut. TIRE-TOI LA FÉE, FAIS IÉCH !".
    Et Maurice rentra parce qu'il serait bientôt l'heure de regarder les prévisions météo
    que la belle Fabienne allait comme chaque soir lui dispenser.
    ---


    -+-


    Et Martine a également terminé le sien.
    Les siens plutôt (Wouf!).

    ---
    Et comme dessert ?
    Une pomme suffira et l'addition s'il vous plaît.
    Depuis qu'elle surveillait Casimir, Alice mangeait souvent sur le pouce.
    Croquait-il lui aussi dans le fruit défendu ?
    Il faut dire qu'il était devenu une vraie étoile filante.
    Comme si une baguette magique avait transformé le lézard en vif argent.
    Alice soupçonnait de ce miracle la jeune bimbo fraîchement parachutée à l'usine.
    Cette dernière avait un charme magnétique... et 30 ans de moins qu'Alice.
    Fichue horloge du temps qui ne faisait pas de cadeau.
    Mais Alice était prête au combat.

    ou................

    Tomber dans les pommes, tourner de l'œil, compter les étoiles...
    la sorcière Camomille en avait vu de toutes les couleurs.
    Ah sa baguette magique méritait un sérieux contrôle.
    Et ces parachutistes qui tombaient du ciel,
    des avions pris dans un nuage magnétique disait la radio..
    Camomille regardait les aiguilles de l'horloge tourner à l'envers
    pendant que la baguette crépitait émettant des éclairs avant d'exploser.
    ---



    25 commentaires