• La Raquel.


    Sur C8 dimanche dernier,
    dans l'émission de Thierry Ardisson «Les Terriens du Dimanche»
    où Raquel Garrido est chroniqueuse,



    la porte-parole de la France insoumise,
    parti qui voue aux gémonies la chaîne de monsieur Bolloré
    mais on n'est pas à une contradiction près,
    vante une manifestation qui a «bien marché»
    en évoquant la marche du samedi 23 septembre.
    À trois reprises, la proche de Jean-Luc Mélenchon évoque la marche en disant «hier».
    Sauf que la manifestation n'avait pas encore eu lieu jeudi dernier.

    Pourquoi jeudi dernier ?
    L'émission avait été enregistrée,
    comme c'est toujours le cas,
    le jeudi précédant le dimanche de diffusion.
    Soit le 21 septembre, deux jours avant la manifestation.
    Hé.


    On avait déjà les chiffres de la participation des organisateurs
    ainsi que ceux de la police,
    voici maintenant déjà avant l'événement
    l'étendue de la mobilisation selon madame Raquel, voyante extralucide.
    Madame Garrido dispense une info étonnamment fiable.

    Je commence à regretter qu'elle ne soit pas au pouvoir.
    On aurait besoin d'un gouvernement
    avec des personnes ayant des dons de voyance.
    Ça nous éviterait bien des déconvenues.



    " Brigitte, où t'as rangé la boule de cristal ? "



    4 commentaires


  • On va s'entraîner au Schuhplattler.


    Cette année c'est du 16 septembre au 3 octobre
    que les Allemand(e)s vont se murger.
    À Munich se déroule l'Oktoberfest,
    la Fête d'octobre,
    la Fête de la bière.

    C'est le maire de la ville qui donne chaque année le coup d'envoi des festivités
    en perçant le premier fût de bière



    et en annonçant à voix haute dans son dialecte bavarois
    " O´zapft is !!! "
    ( " Le fût est percé !!! " ).

    Beaucoup de participants se rendent à la fête en costume folklorique.
    Les hommes en culotte de peau,
    les femmes vêtues d'un charmant dirndl.



    La tenue de l'Oktoberfest a donné l'occasion à Arte
    de donner un cours de Schuhplattler
    dans son indispensable émission "Karambolage".
     Ah, l'inoubliable enquête qui dura un an
    pour trouver une explication au fait
    que les Français portent leur alliance à l'annulaire gauche
    alors que les Allemands la portent à l'annulaire droit.
    Pour en arriver à la conclusion qu'on n'en savait fichtrement rien.


    Donc nous voici arrivés au but de cet article, le Schuhplattler.
    Le mieux est de regarder la vidéo.
    Qui vous expliquera
    son origine,
    son utilité,
    et surtout, surtout, vous proposera une formation en Schuhplattler.







    Et dans quelques minutes vous serez un vrai Bavarois, messieurs.


    Alors, messieurs, ça y est ?
    J'ai surtout retenu
    qu'il semblerait
    que c'était autrefois une sorte de parade nuptiale
    qui aurait été inspirée par celle du coq de bruyère.
    Je ne suis pas près de pouvoir demander sa main à Angela...

    Un dernier conseil.
    N'essayez surtout pas le Schuhplattler
    après avoir bu une dizaine de chopes de bière.




    2 commentaires


  • Vous le voyez ?


    À Colmar il y a un musée du jouet.
    Joli petit musée, bien propret, avec de belles pièces exposées en bon état.
    Pas de quoi organiser des charters,
    mais en passant dans la ville, après avoir mangé une glace, mérite un petit détour.
    Surtout qu'il y a une réduction aux seniors
    "sur demande et présentation de la carte nominative complète ou d’un justificatif".
    La carte d'identité suffit,
    une copie certifiée de l'acte de naissance est inutile.
    Ma première réduction senior.
    Champagne pour tous et faites chauffer le juke-box !





    Un musée du jouet où se tenait depuis plusieurs mois une exposition temporaire
    " Le jouet et le cinéma ".
    Bien sûr j'avais dès son ouverture décidé d'y aller.
    J'y suis allé la semaine dernière.
    L'antépénultième (prenez votre Larousse) jour avant sa clôture.
    Procrastination quand tu nous tiens...

    Et il y a dans ce musée,
    entre autres choses,
    en exposition permanente,
    une sorte de reconstitution dans une vitrine
    d'une chambre d'enfant des années 1980 à 2000.





    J'ai bien retrouvé tout ce qui était exposé
    dans les rayons jouet des grands magasins
    à cette époque-là.





    Pourtant une chose m'a dérangé dans cette reconstitution.
    J'y ai vu un intrus.
    Le voyez-vous aussi ?




    6 commentaires