• Bâche.


    Quand des travaux sont effectués sur un immeuble,
    le plus souvent des bâches protègent
    les piétons,
    les chats,
    les chiens,
    les bicyclettes,
    les voitures,
    les gilets jaunes
    et autres usagés de la voie publique
    des poussières et petits gravats tombant du chantier.

    Si les travaux ne sont pas très longs
    les bâches sont la plupart du temps tristes.
    S'ils sont plus longs le plus souvent,
    si le propriétaire a les moyens,
    la bâche est décorée.
    Parfois d'une publicité joliment dessinée,
    c'est toujours moins triste qu'une vieille bâche déjà sale à l'accrochage.
    Mais parfois aussi c'est très original.
    Comme la bâche créée en 2007 par Pascal Delavie avenue Georges V à Paris.
    Ce pourrait être une adaptation des montres molles de Salvador Dali
    appliquée aux bâches de protection.








    J'avais beaucoup aimé
    et dans une autre vie j'en avais parlé ici
    http://www.bludog.fr/overblog/bludog.over-blog.com/article-11900668.html

    Depuis il m'est arrivé d'en apercevoir,
    le plus souvent non-désagréables à l'œil, sans plus.

    Et hier,
    SHAZAM !
    Sur le web une bâche qui m'a vraiment plu.

    À Bordeaux,
    une bâche installée Place de la Bourse.
    Et on peut y lire...
    ou plutôt non, on n'y lit rien.
    À moins d'avoir débuté dans la vie comme typographe.
    Ou de diriger son regard vers le miroir d'eau.
    " Bordelais, le ciel est à vos pieds ".
    Même le logo de la pub est illisible sur la bâche, il fallait oser.




    J'adore les illusions d'optique.
    Ici illusion très simple, mais magnifiée par le plan d'eau et la poésie du texte.


    votre commentaire


  • Une belle occasion de tester le RIC.




    VSD / Février 2019

    Voilà un référendum où le taux d'abstention ne devrait pas être trop élevé.

    Ça ferait plaisir à monsieur De Rugy qui veut rendre le vote obligatoire.
    Alors qu'un non-vote lorsqu'on est inscrit sur les listes électorales
    c'est un vote qui dit "Merde!".
    Et ça, ça ne doit pas faire plaisir à monsieur De Rugy qui,
    dans ces cas-là n'a,
    tout comme ses homologues,
    qu'à s'en prendre à lui-même
    au lieu de vouloir créer de nouvelles obligations.
    En France on est très forts
    pour créer des obligations, des interdictions, des impôts, des taxes
    et faire des cadeaux financés par des dettes.
    Ainsi que pour prendre puis déprendre des décisions et inversement.
    C'était ma contribution au Grand débat national.


    Pourvu qu'on n'ait pas perdu les clés des maisons closes,
    ça fait tellement longtemps que
    madame Marthe Richard

    est passée par là.

    Je ne vais pas vous recopier l'article de Wikipédia sur la vie de Marthe Richard,
    tout y est clairement expliqué.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marthe_Richard
    Intéressant parcours.




    Aaaaaah,
    déjà autrefois on savait capter le regard en portant des robes courtes.
    Mary Kant n'a rien inventé.


    votre commentaire


  • Juste un dessin.




    On en viendrait presque à aimer les chats et la neige.





    Une vie, c'est lorsque la mort prend des vacances.
    – Tomi Ungerer –


    2 commentaires