• Le trouverez-vous ?



    26 avril 2019

    Il y a des mots qu'il faut surveiller,
    surtout quand on les voit dans un titre ou dans un slogan.

    Soins,
    Boîte,
    Lu,
    Encoller,
    Patte,
    Pape,
    Rouille,
    Élection,

    par exemple.

    Souvent le contrepet n'est pas loin.
    Comme ici sur la Une de Libération du jour.

    La question est
    " Le contrepet est-il destiné à honorer le grand Jean-Pierre Marielle ?
    Ou bien a-t-il été placé volontairement juste au-dessus de notre merveilleux président ? "

    Ce qui fait d'ailleurs deux questions
    comme vous l'aurez remarqué puisque vous savez compter.
    (Un peu de flatterie ne fait jamais de mal)

    À votre avis ?


    5 commentaires


  • Concerto-débat pour une voix sans contradicteur.




    Lefred-Thouron / Le canard enchaîné / 24 avril 2019


    Dans deux heures il sera 18 heures et ça commencera.
    On pourra alors aller au dodo.

    J'espère pour eux que les journalistes n'auront pas oublié sandwiches et bières.
    Parfois ce genre de rencontre dure très longtemps.

    Au réveil surtout ne pas écouter les infos.
    On perdrait tout le bénéfice d'une bonne nuit de sommeil réparatrice.

    Journaliste c'est un vraiment un apostolat.


    4 commentaires


  • Que fait la police ?



    Mais fichez la paix aux enfants !!!













    Quels lourdauds ces parents.
    Rien de tel pour abrutir les enfants.
    Tous les enfants qu'on voit là ont dû finir tueur psychopathe
    qui mange du lièvre cru à chaque repas.


    Lui il est tombé sur un lièvre alcoolique.



    Il va finir pilier de bar.


    -+-


    Je suis heureux d'avoir grandi dans une famille
    n'ayant pas les moyens d'engager un lièvre de pâques
    pour faire des photos avec moi.


    Je veux pas
    me faire photographier avec le lièvre de pâques,
    NON,
    JE VEUX PAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAS !!!

     


    votre commentaire


  • C'est un éternel recommencement.




    10 avril 1972


    votre commentaire


  • BDSM.





    Qu'il est doux de blasphémer.


    votre commentaire