• Article marronnier



    Perpetuum  mobile.

    Les marronniers.



     


    Pas ceux qui lâchent leurs fruits quand on passe dessous.
    Qui font faire "Aïe" si on se prend la coque
    ou bien "Aïe" si on se prend le fruit.

    Non.
    Les marronniers de la presse.
    Les reportages qui reviennent régulièrement
    à la radio, à la télé, dans les journaux.

    Essayons de les répertorier par ordre d'apparition
    entre début septembre et fin août.

    ***

    La reprise du travail après les vacances.
    La rentrée scolaire
    (les pleurs des petits).
    Le poids des cartables.

    Les vendanges.
    Les vendangeurs
    (leur hébergement toujours plus problématique
    pour cause de réglementation toujours plus contraignante).
    Les foires aux vins des supermarchés.

    Le retour des bovidés dans les vallées.

    Le passage à l'heure d'hiver
    (source de dérèglements biologiques ?).
    (Ça par contre ça risque de disparaître des prochains marronniers).

    L'ouverture de la chasse.

    Les prix littéraires
    (les combines entre éditeurs).

    Le prix exorbitant des lunettes.

    La hausse du prix de l'immobilier.
    Les taux d'intérêt HISTORIQUEMENT bas.
    Les défilés de haute couture.
    La crise.

    Halloween n'a plus la côte
    (ça n'empêche pas d'en parler chaque année).

    La vaccination contre la grippe.
    Les chrysanthèmes.
    Le boum des crémations.

    Le beaujolais nouveau
    (est arrivé à minuit pile, les Japonais en sont friands,
    un goût de banane, de pomme, de fruits rouges).

    Les marchés de Noël.
    Le sapin de Noël
    (son origine, son prix, le Nordmann).
    Le stress de la course aux cadeaux de Noël.
    Neigera-t-il à Noël ?

    Passer les Fêtes sans prendre un kilo.
    Comment éviter la gueule de bois.

    Que faire en cas de gueule de bois.
    Les régimes d'après les Fêtes.

    Les étrennes des concierges.

    Les prédictions des astrologues.

    Les soldes d'hiver.
    Les hommes aussi font les soldes.
    Pour éviter que les Lorrains aillent en Belgique ou au Luxembourg
    où les soldes commencent déjà le 2 janvier
    les dates des soldes d'hiver sont avancées en Lorraine.

    Il fait froid.
    Il a neigé dans le sud.
    Chaos sur les routes.
    Les naufragés de la route.
    L'absence de neige dans les stations de ski.

    La Saint-Valentin.

    La chandeleur et ses crêpes à faire sauter.

    Les défilés de haute couture
    (un des marronniers qui sert deux fois dans l'année).

    Le Nouvel an chinois.

    Les lièvres de Pâques
    (leur prix, leur origine,
    tant de kilos de chocolat par Français et par an).

    Le passage à l'heure d'été
    (source de dérèglements biologiques ?).
    (Ça par contre ça risque de disparaître des prochains marronniers).

    Le retour des bovidés dans les alpages.

    La fermeture de la chasse.

    La déclaration de revenus.
    Mais pourquoi une déclaration alors qu'il y a la retenue à la source ?
    Les retardataires de la déclaration de revenus.
    Le seul bureau de poste ouvert 24 heures sur 24.

    L'essayage des maillots de bain.
    Comment perdre 4 kilos en un mois.

    La sexualité des Français.

    Le mal de dos (mal du siècle).
    Les médecines douces.

    Le prix exorbitant des implants dentaires.

    Le muguet du 1er mai
    (plante fragile, produite à 80% en pays nantais).

    La Fête des mères.

    Le bac et ses sujets de philo.
    Les diplômes qui permettent d'obtenir un métier.

    Les couacs de Parcoursup.
    Les soldes d'été.

    Le dopage sur le Tour de France
    (sujet préféré de TF1 en juillet).
    La fin du dopage sur le Tour de France
    (sujet préféré de France 2 en juillet).

    C'est la crise.
    Les Français vont dépenser moins cet été.

    L'infidélité conjugale pendant les vacances.

    La promotion de la Légion d'Honneur du 14 juillet.

    C'est la crise.
    Premier bilan mitigé de la saison touristique
    (on est le 15 juillet...)
    Le mauvais temps fait fuir les vacanciers de Bretagne.

    Les embouteillages record sur la route des vacances.
    Les forces de l'ordre vont multiplier les contrôles routiers.
    Le grand chassé-croisé des juilletistes et des aoûtiens.

    Les augmentations du 1er août.

    C'est la crise.
    Bilan mitigé à mi-parcours de la saison touristique.

    Les producteurs français doivent vendre leurs fruits et légumes
    en dessous du prix de revient.
    Les importations espagnoles
    ne respectent pas les règles de la concurrence européenne.

    Il fait chaud en été.
    La canicule.
    Le réchauffement climatique.
    Les orages dans le sud
    ("on a tout perdu, maintenant quand il pleut on a peur").

    Les dangers du soleil
    (on ne le dira jamais assez).

    Le classement des hôpitaux,
    des universités,
    des grandes écoles,
    des villes où il fait bon vivre.

    Les dangers du téléphone portable
    (potentiellement cancérigène).
    Les dangers de l'internet.

    Bon bilan de la saison touristique malgré la crise.

    L'achat des fournitures scolaires.
    Le prix de la rentrée.

    La rentrée sociale sera chaude.

    ***

    Voilà.
    Grâce à B[LUDO]G
    vous allez économiser un an d'abonnement à la presse.

    Cet article aussi est un vrai marronnier.
    Rendez-vous l'année prochaine.




    « Journées du patrimoineIl n'y a pas que des sorcières à Salem »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Septembre à 16:29

    C'est vrai et bien des exemples m'agacent ... chaque fois ... tu parles d'infos !
    C'est ce que j'allais écrire avant que de les lire ... on a aussi nos marronniers bloguesques hi hi  (http://loeildukrop.eklablog.com/avec-le-coeur-40-a106456460 par exemple... ou l'anniv du blog, en ce qui me concerne ... le mien, aussi bref bref beau bouquet de glands en perspective ...)

      • Lundi 24 Septembre à 08:20

        Ah oui, toi aussi tu as un blog.
        Tu m'as même fait vérifier un truc... Ouf, la saint-valentin ne manquait pas dans mon article. :-)
        Juste une question. La photo c'est une photo de toi? Si oui c'est un instantané volé, ou bien elle est posée par des connaissances, un peu à la Doisneau?
        Et le noir et blanc est bien agréable, il me permet de bien voir les couleurs comme tout le monde. :-)

    2
    Lundi 24 Septembre à 20:34

    Mes photos de rue ne sont jamais posées ... je ne triche pas avec ça, moi ! :-)
    J'en ai d'ailleurs d'autres, des étreintes, mais pour les retrouver au milieu des multiples pages ! ...
    (J'ai un blog, certes, et il y a aussi un site où chaque jour je poste une nouvelle photo ... ben tiens d'ailleurs là c'est ptêt plus simple d'en retrouver, grâce au portfolio :
    https://loeildukrop.aminus3.com/image/2018-06-20.html
    https://loeildukrop.aminus3.com/image/2015-10-08.html
    https://loeildukrop.aminus3.com/image/2014-09-24.html
    https://loeildukrop.aminus3.com/image/2014-06-23.html         etc.)

     

      • Samedi 29 Septembre à 07:11

        Sympas ces photos, j'ai beaucoup aimé celle de la soucoupe volante à la fête foraine.
        Mais je continue à m'interroger. On a l'impression que tu prends ces photos en te faisant très discrète, ce qui est bien. On ne t'a jamais remarquée? Tu ne t'es jamais faite réprimander?
        J'ai l'impression que ça doit mieux passer si une femme prend ces photos. L'homme qui prendrait de telles photos passerait vite pour un pervers.
        C'est une impression, pas du vécu. Personnellement quand je prends une photo où des passants pourraient se trouver sur l'image j'ai plutôt tendance à attendre que les personnes soient passées et je baisse ostensiblement l'appareil pour montrer que je ne veux pas attenter à leur vie privée.
        Ce complexe porte un nom?
        ...
        Peut-être le complexe de Schiappa? :-)
        Bon, enfin en ce moment, pour prendre des photos non posées, il faut je pense surtout éviter de porter une soutane. :-)

    3
    Samedi 29 Septembre à 16:55

    En fait je suis discrète et rapide, et mon appareil n'est pas plus grand qu'un appareil jetable (d'ailleurs je me fous de la technique -trop-). Il m'est déjà arrivé de prendre des photos en pensant que les gens ne me voyaient pas, et en fait en regardant les photos après, si, ils me regardent. Rarement méchamment. Et si je me suis fait engueuler une fois, ce n'était mm pas par qqn que je photographiais, ms par qqn qui me voyait faire. Je sais bien qu'il existe un foutu droit à l'image (Ah Willy Ronis aujourd'hui, qui photographierais-tu ?), ce que je trouve franchement ridicule à notre époque et notre pays, compte tenu de tous les contextes, et de tte façon ces photos ne dépassent pas le cadre restreint de mon pauvre petit blog. Par ailleurs, même s'il s'agit de vie privée, ce que d'ailleurs je conteste, parce que pour moi, stricto sensu, en public on n'est pas en privé, je ne prends jamais de photos qui desservent, j'ai une grande tendresse pour les gens que j'enferme avec douceur dans la boite. Ce sont des photos de la vie des gens, celle qu'ils me montrent, ou m'offrent, comme on veut bien le voir, et c'est tout. Je trouve moins dommageable de montrer des visages ou des gens avec bienveillance que de faire des photos "autorisées" de sourires de plombiers ou d' "affreusetés" de situations. En fait je fais un peu tout ça au feeling. Ton complexe ? Le respect ! Une grande qualité, peu partagée. Curieusement, je ne me sens pas irrespectueuse pour autant, mais tu comprendras sans doute pourquoi, après ce que j'ai écrit au cours des lignes qui précèdent.

      • Samedi 29 Septembre à 17:59

        Je te comprends très bien.
        J'espère que tu ne m'avais pas mal compris. Je ne te faisais aucun reproche, je me demandais juste quelle pouvait être la réaction des gens quand ils voyaient que tu les photographiais.
        Malgré tout je continue à penser qu'un garçon aurait plus de chances de se faire engueuler qu'une fille en photographiant des gens qui s'embrassent. Va savoir pourquoi.
        Mais tout ça nous mène loin des marronniers. Ou alors tu parcours aussi les cimetières pour immortaliser leurs marronniers? Certains y vont même pour photographier les chats de cimetières qui eux ne se plaignent pas. :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dimanche 30 Septembre à 01:44

    J'avais bien compris. Et je ne photographie ni les marronniers des cimetières ni les chats qui y rodent... :-)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :