• ... d'une douceur glacée.







    Ce ne serait pas un oxymore, mini Magnum ?

    Quelqu'un veut un maxi Baby ?
    C'est moi qui régale.
    " – Moi je veux bien. Mais alors un tout petit. "



    6 commentaires


  • ... 1515.
    – Rachel Riley –


    Oui, c'était il y a 500 ans.
    La célèbre bataille de Marignan.
    C'était une baston menée par François Ier entre Français, Italiens et Suisses,
    Suisses qui n'étaient pas encore neutres à l'époque.
    Baston qui eut lieu les 13 et 14 septembre.
    Comment, vous dites, l'année ?
    ...
    Mais quinze cent quinze, bon sang de bonsoir !
    Ils n'écoutent pas...




    Comme vous pouvez le constater,
    les guerres étaient encore en noir et blanc et muettes à l'époque.


    La seule date de l'Histoire de France que tous les enfants de mon âge connaissaient.

    De nos jours je ne sais pas si l'Éducation nationale réussit encore ce miracle.
    Mais si ce n'est pas le cas, cela va l'être.
    Grâce à l'introduction de l'enseignement interdisciplinaire.
    Mathématiques + Histoire par exemple.
    101 x 15
    avec à chercher sur Youtube une vidéo de Rachel Riley
    ( http://bludog.eklablog.com/vowels-and-consonants-a118421484 )
    résolvant l'opération
    (faisons entrer l'informatique dans les écoles)
    et
    la Bataille de Marignan expliquée
    dans une vidéo de 15 secondes à chercher sur Youtube également
    (faisons entrer l'informatique dans les écoles).
    Le prof de SVT pourrait même être chargé d'expliquer
    les effets produits sur les corps
    par les ondulations du corps de Rachel Riley pendant qu'elle résout l'opération.
    Et la prof d'Éducation artistique
    (ça doit s'appeler différemment aujourd'hui)
    pourrait commenter ses tenues vestimentaires.
    Voilà déjà une bonne base pour le futur programme des cinquièmes.

    ...


    JE VEUX RETOURNER À L'ÉCOLE !!!


    Spoiler.

    Ne lisez pas la suite si vous ne voulez pas connaître la fin de l'histoire.
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .

    C'est la France qui a gagné.

    Et on n'a même pas deux jours fériés supplémentaires.
    Pffff....

    François II, réveille-toi !




    votre commentaire


  • Perpetuum  mobile.

    Les marronniers.



     


    Pas ceux qui lâchent leurs fruits quand on passe dessous.
    Qui font faire "Aïe" si on se prend la coque
    ou bien "Aïe" si on se prend le fruit.

    Non.
    Les marronniers de la presse.
    Les reportages qui reviennent régulièrement
    à la radio, à la télé, dans les journaux.

    Essayons de les répertorier par ordre d'apparition
    entre début septembre et fin août.

    ***

    La reprise du travail après les vacances.
    La rentrée scolaire
    (les pleurs des petits).
    Le poids des cartables.

    Les vendanges.
    Les vendangeurs.
    Les foires aux vins des supermarchés.

    Le retour des bovidés dans les vallées.

    Le passage à l'heure d'hiver
    (source de dérèglements biologiques ?).

    L'ouverture de la chasse.

    Les prix littéraires.

    La hausse du prix de l'immobilier.
    Les défilés de haute couture.
    La crise.

    Halloween n'a plus la côte
    (ça n'empêche pas d'en parler chaque année).

    La vaccination contre la grippe.
    Les chrysanthèmes.
    Le boum des crémations.

    Le beaujolais nouveau
    (est arrivé à minuit pile, les Japonais en sont friands,
    un goût de banane, de pomme, de fruits rouges).

    Les marchés de Noël.
    Le sapin de Noël
    (son origine, son prix, le Nordmann).
    Le stress de la course aux cadeaux de Noël.
    Neigera-t-il à Noël ?

    Passer les Fêtes sans prendre un kilo.
    Comment éviter la gueule de bois.

    Que faire en cas de gueule de bois.
    Les régimes d'après les Fêtes.

    Les étrennes des concierges.

    Les prédictions des astrologues.

    Les soldes d'hiver.

    Il fait froid.
    Il a neigé dans le sud.
    Chaos sur les routes.
    Les naufragés de la route.
    L'absence de neige dans les stations de ski.

    La Saint-Valentin.

    La chandeleur et ses crêpes à faire sauter.

    Les défilés de haute couture
    (un des marronniers qui sert deux fois dans l'année).

    Le Nouvel an chinois.

    Les lièvres de Pâques
    (leur prix, leur origine,
    tant de kilos de chocolat par Français et par an).

    Le passage à l'heure d'été
    (source de dérèglements biologiques ?).

    Le retour des bovidés dans les alpages.

    La fermeture de la chasse.

    La déclaration de revenus.
    Les retardataires de la déclaration de revenus.
    Le seul bureau de poste ouvert 24 heures sur 24.

    L'essayage des maillots de bain.
    Comment perdre 4 kilos en un mois.

    La sexualité des Français.

    Le mal de dos (mal du siècle).
    Les médecines douces.

    Le muguet du 1er mai
    (plante fragile, produite à 80% en pays nantais).

    La Fête des mères.

    Le bac et ses sujets de philo.
    Les diplômes qui permettent d'obtenir un métier.


    Les soldes d'été.

    Le dopage sur le Tour de France
    (sujet préféré de TF1 en juillet).
    La fin du dopage sur le Tour de France
    (sujet préféré de France 2 en juillet).

    C'est la crise.
    Les Français vont dépenser moins cet été.

    L'infidélité conjugale pendant les vacances.

    La promotion de la Légion d'Honneur du 14 juillet.

    C'est la crise.
    Premier bilan mitigé de la saison touristique
    (on est le 15 juillet...)
    Le mauvais temps fait fuir les vacanciers de Bretagne.

    Les embouteillages record sur la route des vacances.
    Les forces de l'ordre vont multiplier les contrôles routiers.
    Le grand chassé-croisé des juilletistes et des aoûtiens.

    Les augmentations du 1er août.

    C'est la crise.
    Bilan mitigé à mi-parcours de la saison touristique.

    Les producteurs français doivent vendre leurs fruits et légumes
    en dessous du prix de revient.
    Les importations espagnoles
    ne respectent pas les règles de la concurrence européenne.

    Il fait chaud en été.
    La canicule.
    Le réchauffement climatique.
    Les orages dans le sud
    ("on a tout perdu, maintenant quand il pleut on a peur").

    Les dangers du soleil
    (on ne le dira jamais assez).

    Le classement des hôpitaux,
    des universités,
    des grandes écoles,
    des villes où il fait bon vivre.

    Les dangers du téléphone portable
    (potentiellement cancérigène).
    Les dangers de l'internet.

    Bon bilan de la saison touristique malgré la crise.

    L'achat des fournitures scolaires.
    Le prix de la rentrée.

    La rentrée sociale sera chaude.

    ***

    Voilà.
    Grâce à B[LUDO]G
    vous allez économiser un an d'abonnement à la presse.

    Cet article aussi est un vrai marronnier.
    Rendez-vous l'année prochaine.





    3 commentaires


  • Bic.



    Bon, moi je suis plutôt du genre à avoir été content
    de pouvoir quitter le système scolaire.
    Dire qu'il y a des gens qui y entrent à trois ans pour en sortir à soixante...

    Vous allez me dire que je devrais être content.
    Ces gens-là m'ont appris à lire, à écrire et à calculer.
    Oui, c'est vrai.
    Mais ce n'était pas la peine de me garder si longtemps.
    À neuf ans ils auraient pu me relâcher, j'avais appris tout ça.
    Le reste je l'ai appris dans la rue et sur le web.

    Mais à la rentrée j'étais quand même content.
    Chaque année je prenais la même résolution.
    Il fallait que j'arrive à utiliser toute l'encre contenue dans mon Bic tout neuf
    ainsi qu'arrivait à le faire deux fois par an l'instit.





    Je n'y suis jamais arrivé.
    Il devait à peine manquer trois ou quatre centimètres d'encre
    à la fin de l'année scolaire.
    Je me demandais toujours si j'y arriverai un jour.

    Et j'y suis arrivé il y a quelques jours !





    Mieux vaut tard que jamais.

    Tiens, ils ont percé un trou dans le capuchon
    pour que les parents ne puissent  plus occire leurs enfants
    en leur faisant avaler le capuchon.
    Dans mon enfance les congélateurs familiaux n'étaient pas encore répandus.





    Ce qui était bien avec ce Bic,
    c'est qu'on pouvait dévisser la recharge contenant l'encre
    et ôter le petit bouchon en matière plastique se trouvant au bout opposé.
    Vous voyez où je veux en venir ?





    Oui, cela donnait une sarbacane
    qu'on chargeait avec des grains de riz qu'on avait quémandés à sa maman.

    Je vais vous montrer.

    ...


    Mais ça marche plus !
    On ne peut plus dévisser la recharge contenant l'encre,
    ni ôter le petit bouchon à l'autre extrémité.
    Et on s'étonne après ça que les enfants traînent des pieds pour aller en classe.

    Rendez-nous les Bic originaux !
    On veut le Bic classique !
    Demandez aux Chinois, ils doivent encore avoir les plans.
    La Chine qui est un pays grand producteur de riz.
    Ceci explique sans doute cela.




    15 commentaires


  • Haircut.


    Vous le connaissez déjà, non ?
    Donald.





    Non, pas lui, Trump.
    Donald Trump.
    Le candidat à la candidature républicaine pour les élections présidentielles étasuniennes.





    Voilà vous y êtes.
    Eux aussi ont des candidats à la candidature républicaine pour les élections présidentielles.
    Il est célèbre pour ses propos.
    Et pour sa coiffure.

    C'est lui qui en ce moment a le vent en poupe dans son parti.







    Il y a des fayots qui approuvent ses propos.
    Mais le vrai fayot veut ressembler à son cassoulet.


    Voici le mode d'emploi.

    Comment faire un trump.







    Je n'ai pas très bien compris.
    Je crois que même si c'était en français je ne comprendrais pas.
    Alors si vous voulez tenter l'aventure,
    vous découpez l'explication de votre écran
    (c'est facile maintenant qu'ils sont plats)
    et vous emmenez la recette,
    ainsi qu'un traducteur,
    lors de votre prochaine visite chez le coiffeur.

    Et après intervention de l'homme/de la femme de l'Art vous serez beau.





    Résultat garanti.

    Il y a quand même une chose rassurante.
    Les Étasuniens votent en fonction des idées
    et non du physique.

    Euh...
    C'est peut-être pas si rassurant que ça
    qu'ils votent plutôt en fonction des idées de Donald...


    -:-


    Une partie de ma beauté est que je suis très riche.
    – Donald Trump –

    Il sait quand même garder les pattes sur terre, Donald.




    4 commentaires