• Oui, c'est aujourd'hui la journée du baiser.







    Pour bien nous faire comprendre des personnes que nous croiserons aujourd'hui,
    révisons notre vocabulaire.

    bécoter
    bécot
    patin
    sucer la pomme
    fricassée de museaux
    sucer la poire
    biser
    galoche
    suçon
    coquer
    souris
    licher
    baisoter
    se becqueter
    faire une langue
    biger
    bise
    relicher
    donner le coup de torchon
    pelle
    kerave
    claquer une bise
    bec
    mimi
    faire une langue fourrée
    prendre la bouche
    licher la poire
    sucer la trogne
    lécher le museau
    sucer le museau
    sucer la pêche
    se sucer le caillou
    bizette
    ventouse
    baiser à la pincette
    se grignoter le museau
    bécotage
    bisoter
    rouler un gade
    se patiner
    croquer les quenottes
    boujouter
    sucer la gaufre
    rouler des saucisses
    sucer la couenne
    bec
    bicoter
    sucer le trognon
    téter la gueule
    bisonner
    emballer
    grouiner
    sucer le citron
    pigeonner
    se bouffer la pomme
    galocher
    filer une langue
    troncher
    suçage de fioles
    têter la pêche
    téter la gargarousse
    rouler un palot
    tétage de gueule
    filer la bise



    Reprenons notre souffle.



    Mais surtout, pour ne pas commettre d'impair,
    connaissons le nombre adéquat de bisous à dispenser
    suivant la région où nous habitons.



     
    – Cliquer sur la photo pour l'agrandir



    Chez moi c'est deux.
    Va falloir que je déménage.


    Ah, Le Mans,
    ses rillettes, ses bisous...


    À consommer sans modération





    16 commentaires


  • Alors soyez attentif à ne pas vous faire gruger.


    On arrive à régler précisément une horloge atomique,
    mais on n'arrive pas à régler correctement la vitesse de rotation de la terre.

    Donc on trafiquote l'horloge atomique.

    La terre a de nouveau une seconde de retard sur nos irradiantes horloges.
    On va donc l'attendre pendant une seconde le dernier jour du mois de juin.
    Une seconde est ainsi ajoutée dès que l'écart entre les deux échelles de temps,
    celle de la nature et celle de la technologie,
    va dépasser 0,9 seconde.
    « La Terre tourne de manière fantaisiste
    alors que les horloges atomiques sont drastiques »,
    explique Daniel Gambis, un astronome dont le service est une branche
    du Service de la Rotation de la Terre et des systèmes de référence (IERS).
    Depuis 1972 26 secondes ont déjà été rajoutées.
    Quelle traînarde cette terre.

    La seconde rajoutée à la fin du mois
    devra l'être exactement au même moment dans tous les pays,
    sur toutes les horloges de référence,
    sous peine de risques de bugs
    des grands réseaux d'ordinateurs ou des systèmes GPS.
    Cette seconde sera rajoutée en UTC (temps universel coordonné)
    pour que tous les pays de la terre fassent cette opération au même moment.
    UTC qui est en France notre heure légale moins deux heures.

    Donc chez nous
    cette seconde ne sera pas rajoutée le 30 juin à 23:59:59,
    mais le 1er juillet.
    Le 1er juillet, après 01:59:59, il sera encore une fois 01:59:59.


    Alors, si vous êtes au travail cette nuit-là,
    si par exemple votre métier consiste à empiler des pièces de bois
    pour donner l'heure exacte
    et donc serez obligé d'effectuer un empilement supplémentaire,
    ne vous laissez pas flouer.

    Vous aurez travaillé une seconde de plus
    et vos muscles s'en ressentiront.

    Remplissez bien le formulaire idoine.
    Déclarez votre seconde d'heure supplémentaire.
    Ils ne vous font pas de cadeaux,
    ne leur faites pas de cadeaux.

    Et n'hésitez pas à vous lancer dans un conflit social dur
    si on refuse de vous accorder
    les justes droits obtenus par nos aînés
    à la suite de luttes syndicales acharnées.

    Je suis de tout cœur avec vous.

    " Tous ensemble, tous ensemble:
    C'est la luuuuuuuuuuuuutte finaaaaaaaale...
    "





    7 commentaires


  • En direct de mon hamac.







    À vous Cognac-Jay.



    14 commentaires


  • Encore un non-problème.


    Depuis quelques jours les infos
    nous bassinent avec notre ministre des finances,
    monsieur Sapin
    (ça sent le),
    qui va montrer ses muscles
    et faire mordre la poussière aux banques.
    Pour les obliger à ne pas prélever des frais élevés aux commerçants
    lorsqu'un achat payé par carte bancaire n'atteint pas la somme de 15 euros.

    Je ne sais pas s'il est au courant notre ministre,
    mais pour ceux qui aiment payer de petits achats par carte bancaire
    déjà presque partout sont installés des terminaux de paiement par contact.





    Et c'est justement pour des paiements inférieurs à 20 euros
    qu'ils ont été installés.
    On peut supposer que les commerçants ne sont pas perdants
    puisqu'ils ne rechignent pas à accepter ce mode de paiement.

    Un beau coup d'épée dans l'eau
    que je n'ai pas entendu être relevé
    par nos prétentieux "présentateurs-liseurs" de communiqués de presse.

    Mais comme je vous tiens,
    j'aimerais quand même vous dire ce que je pense de ce paiement sans contact.
    Il y a des problèmes de sécurité et de confidentialité,
    c'est vrai,
    mais minimes comme il y en a partout de nos jours
    si on utilise les nouvelles technologies.
    Ce n'est pas ce qui m'a poussé à demander le blocage du paiement par contact
    (demande à mon conseiller-client,
    ôté une petite croix sur l'écran,
    c'était gratuit, heureusement, sans ça je me serais fâché).
    Ce qui me dérangeait,
    c'était tout simplement un truc qui existe depuis la nuit des temps:
    le vol ou la perte d'un objet,
    dans ce cas ma carte bancaire.
    Parce que jusqu'à présent
    il fallait un code pour s'en servir chez un commerçant,
    – oui je sais, même ça c'est pas 100% sûr –
    ici, non.
    Donc on m'emprunte ou me vole ma carte
    et c'est comme si on me prenait mon porte-monnaie.
    Plein de petits achats possibles jusqu'à ce que je m'en rende compte.
    De petits larcins effectués par de petits voyous.
    Pas besoin de moyens sophistiqués pour ça.

    -:-

    Tiens, à propos de paiement par carte,
    il y a dans la salle des gens qui s'étaient servi de Monéo,
    la fameuse révolution plus d'argent liquide en poche ?
    ...
    Oui, vous monsieur ?
    Ah.
    Vous aviez également acheté un ... ?
    ...
    Oui ?
    Ah.

    On parlera dans le prochain article de ce qu'avait également acheté le monsieur.
    (Teasing)




    35 commentaires


  • C'est seulement comme ça qu'on peut se comprendre.
    Ou pas.


    Il y a deux mondes qui coexistent.
    Et l'un des deux,
    malgré que ce soit l'élite,
    ou bien justement parce que c'est l'élite de la nation,
    ne comprendra jamais pourquoi l'autre monde ne le comprend pas.



    Pétillon / Le canard enchaîné / 20 mai 2015

    Le jour où les technocrates manifesteront,
    ceux qui n'iront pas à la manif pourront toujours dire comme excuse
    " – Je ne peux pas venir,
    je dois traverser l'eau en équilibre horizontal
    par immersion prolongée de la tête
    dans un milieu aquatique profond standardisé ".

    Ah, elles doivent être sympas les pauses-café à l'ENA...



    16 commentaires