• Bi-



    Bop.


    Dans le dernier article
    http://bludog.eklablog.com/seuil-minimum-a117691694
    un monsieur s'était signalé parce qu'avant d'acheter une carte Monéo
    il avait acheté une chose curieuse.

    Je vais donc vous parler de cette merveille
    sortie du cerveau d'un ingénieux ingénieur.

    Le Bi-Bop.
    Le premier mobile français.





    Ça fait vraiment Chinois
    avant qu'ils n'apprennent à leurs petits enfants à construire des iPhones.
    Mais je n'ai pas réussi à trouver la nationalité du constructeur.
    Peut-être même était-il Français.

    Bien sûr, comme tout mobile,
    normalement il était d'abord destiné à une utilisation extérieure.
    L'ingénieux ingénieur avait pensé à tout.
    Il avait fait installer des bornes.
    Pour se servir du Bi-Bop
    il fallait d'abord trouver une borne permettant de se connecter.
    L'endroit où se trouvait une borne était marqué d'un autocollant bleu-blanc-vert
    fixé bien haut sur un poteau.





    Après avoir parcouru une partie de la ville le nez en l'air pour trouver une borne,
    – ça devait être presque aussi dangereux que de téléphoner au volant de nos jours –
    il fallait se placer près de la borne et ne pas trop s'éloigner pour passer un appel,
    mais également se placer près de la borne
    et ne pas trop s'éloigner pour recevoir un appel
    que l'on allait recevoir.
    Il fallait donc des dons de devin pour recevoir des appels.
    Ainsi qu'un abonnement spécifique,
    l'option "Bi-Bop Réponse"...

    Le Bi-Bop a été lancé en 1991 d'abord à Strasbourg,
    puis dans quelques villes seulement,
    Lille, Paris, leur banlieue, et quelques villes touristiques.
    À Paris on trouvait une borne à moins de cinq minutes de marche.

    ♫♪♪♫♫ These boots are made for walking ♪♪♫♪♫

    Certains survivants disent que la qualité de la communication
    était plus que moyenne.
    D'autres affirment que la qualité de la communication
    était supérieure à celle des nouveaux mobiles.
    Bon, en restant en stand-by sous une antenne GSM
    il y a certainement également moins de coupures.
    Il faut quand même préciser
    que la portée d'une borne, disait-on, pouvait aller jusqu'à 300 mètres.
    Mais si on sortait de son rayon d'action,
    même en entrant dans une zone voisine,
    la communication était coupée...

    On avait beaucoup d'imagination à l'époque.
    On pouvait acheter une base assez chère à installer chez soi.
    Pour ?
    Pour pouvoir téléphoner avec son Bi-Bop quand on était chez soi...
    Il était également adaptable aux entreprises.
    Et là, en plus de pouvoir téléphoner grâce à une base d'entreprise
    le Bi-Bop pouvait également servir d'interphone...
    Il lui auraient fait faire le café il aurait eu encore plus de succès.

    Oui, je sais, ça paraît incroyable qu'on ait lancé une telle chose.
    Et surtout qu'il y ait eu des abonnés.
    C'était un peu la cabine téléphonique réinventée,
    sans cabine,
    ce qui fait qu'on était mouillé quand il pleuvait.

    Ce produit a été lancé alors qu'apparaissaient les premiers téléphones mobiles.
    En 1997 il disparaissait,
    va savoir pourquoi.

    Encore un article de french-bashing, allez vous dire.
    Mais faut pas s'étonner que le french se fasse basher en inventant des trucs pareils.
    Sauf qu'ici l'Allemagne avait effectué des tests avec la même technique.
    Et la Grande-Bretagne l'avait également commercialisé
    mais avait arrêté les frais au bout de dix-huit mois.

    Par contre j'ai connu des étrangers qui nous enviaient notre Minitel.


    « Seuil minimumMettez le dans le moteur ! »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Mai 2015 à 07:39
    m'annette

    Bi-bop a loola (???) Eddy Mitchell?

    Bon, je sors!

    2
    Jeudi 28 Mai 2015 à 11:05

    C'était plutôt l'époque Chaussettes noires, Bebop a lula, non, ma vieille ?  :-)
    Eddy Mitchell c'est pas celui qui a chanté par la suite
    "Ça sera toujours le blues
    Dans la banlieue de Mulhouse"

    Pourquoi pas Dunkerque !
    Et puis non, le bebop c'était
    https://www.youtube.com/watch?v=lRHTyi6Jfuc
    OOL YA KOO !!!
    Shake your booty !
    Shake your booty !

    3
    Françoise
    Jeudi 28 Mai 2015 à 16:25

    Cette merveille m'avait échappé, je ne connaissais que le tatoo à l'époque, qui lui aussi a fait long feu.yes

    Euh... je me demande bien quel monsieur collectionneur présent dans la salle au moment où tu as enquêté peut bien avoir cet objet dans son musée... en plus d'une carte Monéo bien sûr. Je réfléchis...

    4
    Françoise
    Jeudi 28 Mai 2015 à 16:29

    PS : j'ai horreur de ton gus de dos avec le nom de ton blog sur l'arrière de la tête, bref de ton jecépacomansasspapèl... un ...... Non, restons correcte sur ce blog familial, tu as le droit d'apprécier, vive la liberté d'expression !

    5
    Jeudi 28 Mai 2015 à 16:32
    m'annette

    seuls mes petits-enfants ont le droit de dire que je suis vieille!!!!!!!!!!!!!! frown

     

    6
    Jeudi 28 Mai 2015 à 17:26

    @françoise
    Oui, le Tatoo. Mais avec le Tatoo au moins on n'avait pas besoin de se dépêcher de trouver une borne quand on ressentait qu'on allait recevoir un message.
    Ça fait un peu urgence de trouver des toilettes publiques ce truc.  :-)
    Mais je nie formellement avoir jamais acquis neuf ou d'occasion un Bi-Bop ou une carte Monéo.
    J'ai déjà une réputation curieuse alors faut pas en rajouter.
    Par contre j'ai longtemps eu dans mon portefeuille du temps des cabines publiques et avant les mobiles une carte téléphonique ocazou. Cette carte est encore scellée, je l'ai rangée avec les timbres-poste (j'ai de l'ordre chez moi), et sur sa face se trouve une photo de... Catherine Deneuve. Non, je n'ai pas acheté cette carte à Dunkerque. Jamais je n'irais à Dunkerque... Si je veux avoir une chance de croiser Catherine Deneuve c'est pas à Dunkerque qu'il faut aller.  :-)
    Le gus de dos. Mais cémoi!
    J'ai également la version gros collier en or. Je la mettrai peut-être un jour.
    Si je la retrouve (j'ai de l'ordre chez moi mais faut pas exagérer non plus).
    @m'annette
    Bon. On va dire que je suis ton petit-enfant, mémé.  :-)

    7
    Françoise
    Jeudi 28 Mai 2015 à 19:40

    Donc en plus de fréquenter des gens à la curieuse réputation, tu es le seul à faire des selfies de dos et à ne pas avoir de cheveux gris à un âge canonix, un oiseau rare ! oops

    8
    Jeudi 28 Mai 2015 à 20:21

    Cui Cui !
    Zutre, je suis tombé sur une petite miss Marple.
    OK, j'avoue, je teins mes cheveux comme le François.
    Mais pour ne pas perdre complètement la face bien qu'on ne la voie pas, je vais t'apprendre comment les Québecois disent selfie.
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Ils disent "égoportrait".
    Voilà, voilà, voilà.

    Et pour l'article de dimanche j'ai pris une photo de devant et de derrière.
    Malheureusement pour vous je n'étais pas dans un camp naturiste.
    (Teasing)
    Et puis surtout ce n'est pas un égoportrait que j'ai fait.

    J'aurais dû me taire, je sens que maintenant vous allez être déçus.
    Mais je voulais caser "égoportrait".
    CE N'EST PAS MOI QUI SERAI SUR LA PHOTO !

    9
    Françoise
    Jeudi 28 Mai 2015 à 20:49

    Quel teasing... Vivement dimanche prochain (sic) smile !!

    Un bi-bop vu de dos ?

    J'espère que ce n'est pas Catherine Deneuve frown j'aime pô !

    10
    Jeudi 28 Mai 2015 à 20:56

    Je me vois mal réussir à prendre une photo de Catherine Deneuve de devant et de derrière.  :-)
    Ce n'est pas une personne.
    Mais oublie, c'est un teasing complètement idiot qui n'a pas grand chose à voir avec l'article.

    11
    Françoise
    Jeudi 28 Mai 2015 à 21:25

    Miss Marple est d'accord pour faire semblant d'oublier, elle est gentille...

    Pour un qui en avait assez de son blog, tu t'es bien soigné Emoji

    12
    Vendredi 29 Mai 2015 à 07:29

    Ouais, les Advil DLC 05/2013 sont d'une efficacité folle.

    13
    Samedi 30 Mai 2015 à 21:14

    on apprend toujours de ses échecs ... je compte sur toi pour en faire la preuve pour France Télécom ....yessarcasticwink2

    14
    Dimanche 31 Mai 2015 à 06:42

    "On apprend toujours de ses échecs".
    Oui.
    Quoique moi ce serait plutôt "On devrait toujours apprendre de ses échecs".
    C'est le plus souvent  "Ah mince, bien sûr, l'autre fois déjà...".
    Au moins ça ravive la mémoire.  :-)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :