• Ça se passera comme ça chez Eux



    ♫♫♪♫ London Bridge is falling down, falling down, falling down, My Fair Lady ♪♪♫♪


    Il va bien falloir que ça arrive un jour.
    Et ce jour-là malheureusement n'a jamais été aussi proche.





    Oui, notre brave Queen, Elizabeth II,
    aussi improbable que cela paraisse,
    va elle aussi devoir un jour passer de vie à trépas.

    Et que se passera-t-il alors ?

    Le journaliste du Guardian, Sam Knight, croit le savoir, lui.
    C'est une organisation très méticuleuse qu'il a décrite.

    Dès le décès de la Reine,
    le Premier Ministre Britannique sera informé par le nom de code
    " London Bridge is down ".
    Le leader du gouvernement
    (soyons optimistes, le temps aura passé et ce sera peut-être de nouveau un homme)
    lancera alors la funèbre
    " Operation London Bridge ".

    Le protocole stipule que dans le même temps
    le Secrétaire d'État aux Affaires étrangères et au Commonwealth
    (soyons optimistes, le temps aura passé et ce ne sera peut-être plus Boris Johnson)
    sera informé.
    Celui-ci préviendra immédiatement les gouvernements des quinze États
    où Elizabeth II règne encore,
    Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Jamaïque etc.
    Ensuite, seront informées les trente-six autres nations du Commonwealth
    dans lesquelles la reine garde un rôle symbolique.

    Cela ne prendra pas longtemps avant que le monde entier soit au courant
    grâce à une alerte de la Press Association
    qui permettra à tous les médias d’avoir l’information au même moment.

    Ce sera également le moment pour la BBC d’annoncer
    " Ceci est un message de la BBC à Londres "
    pour souligner la gravité de l’information qui allait suivre.
    Pendant ce temps
    les radios commerciales ne pourront diffuser que des " musiques inoffensives ".
    Nous on n'avait eu droit qu'à de la musique lugubre
    entre le décès et l'enterrement de Pompidou (des sous!).
    Les cravates noires et les vêtements sombres
    seront de rigueur sur toutes les chaînes de télévision
    qui diffuseront l’information simultanément.

    Le Royaume-Uni entrera alors dans une période de deuil national
    qui devrait s’étaler sur douze jours.
    Le Prince Charles deviendra roi,
    et les paroles de l’hymne national devront être modifiées pour (re)devenir
    " God Save the King ".

    Avant d’être enterré
    le corps de la Reine sera exposé au palais de Westminster 23 heures par jour.
    Ils passeront l'aspirateur l'heure restante ?
    Les miettes de popcorns c'est si salissant.
    500 000 personnes devraient pouvoir s’y rendre
    pour lui rendre hommage avant les funérailles officielles.
    Celles-ci auront lieu neuf jours après son décès
    à l’abbaye de Westminster.
    Tous les magasins seront fermés.
    Le Royaume-Uni tout entier sera à l’arrêt.
    Des stades pourraient ouvrir leurs portes
    pour permettre aux Britanniques de se recueillir devant des écrans géants.

    At 9 a.m. les cloches de Big Ben sonneront pour annoncer le début de la cérémonie.
    2000 invités seront présents quand le cercueil franchira la porte de l’édifice at 11 a.m.
    Le pays tout entier sera silencieux,
    les bus et les voitures s’arrêteront
    pour que les conducteurs et les passagers puissent sortir se recueillir quelques minutes.

    Ce jour marquera la fin du plus long règne de l’histoire de la monarchie britannique.

    Mais Charles III ne devrait pas avoir de mal à nous amuser.
    Il a déjà ça dans le sang.





    La question qu'on peut encore légitimement se poser c'est
    " Ont-ils un plan B si jamais c'est Charles qui part avant Elizabeth ? "


    -+-


    Et maintenant,
    comme tout finit par des chansons
    même chez nos voisins d'Outre-Manche,
    Karaoké !!!

    ♫♫♪♫ London Bridge is falling down ♪♪♫♪ 


    1'43"



    « Pisa a raisonUn petit sourire avant de dormir »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Mars à 14:08

    Pour le plan B, c'est simple comme bonjour, William accèderait au trône au cas où Charles passerait l'arme à gauche avant sa mère. Si cette dernière vit plus ou aussi longtemps que sa mère, la reine-mère, et il y a une possibilité que ce soit le cas... Charles a intérêt à respecter son corps, à éviter les repas pas équilibrés, à surveiller son cholestérol, à faire du sport juste ce qu'il faut, à bannir tout excès, s'il veut pouvoir enterrer sa mère, parce que mine de rien, il approche les soixante-dix ans, et on sait tous que les hommes ont une espérance de vie moins longue que les femmes.

    Quoi qu'on en pense, on est tellement habitué à associer Elisabeth II à la couronne britannique (dire que quand je suis venu au monde, elle avait déjà plus de vingt ans de règne derrière elle !!!), que le jour où London bridge is falling down on aura l'impression que c'est tout le Royaume-Uni et ses dépendances et le Commonwealth qui s'effondreront avec elle.

    Mais soyons optimistes, le temps aura passé, ce pays sera peut-être devenu...une république ? he

    En tout cas, je note que soit tu n'aimes pas qu'une femme occupe le 10 Downing Street soit tu as une dent contre Theresa May soit tu abhorres le muguet (avec un nom comme le sien... hahaha).

    Je note aussi que tu n'es pas fan de la chevelure ébouriffée de Boris Johnson (tu préfères la frange arrogante de Donald Duck Trump ??? winktongue)

    FP

    2
    Mercredi 29 Mars à 17:05

    J'ai bien l'impression que Donald et Boris doivent avoir un certain nombre d'atomes crochus.
    Il serait intéressant de pouvoir comparer leurs deux analyses graphologiques.

    Aussi loin que je puisse me rappeler j'ai toujours entendu parler de la "Reine d'Angleterre".
    Elle faisait presque partie de la famille, comme une tante éloignée.
    Qui avait toujours des soucis avec ses frères, sœurs et enfants.
    Une famille normale en quelque sorte.  :-)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :