• C'était tout simple à corriger.


    Vous rappelez-vous ?
    Rappelez-vous.

    http://bludog.eklablog.com/on-ne-doit-pas-se-croiser-a187507158



    Non, ce n'est pas moi qui suis intervenu par une nuit sans lune.





    Ce sont eux qui l'ont fait.

    Ô
    Combien de collisions
    Combien d'altercations
    Fu-rent-elles advenues
    Avant problèm' réglé ?

    -+-

    PS.
    Après publication
    je viens de me rendre compte que maintenant
    il semble y avoir un goulet d'étranglement à l'intérieur de la boutique,
    juste à hauteur de la porte.
    Pour être sûr il faudrait retourner voir.
    Pas vraiment envie de me faire remarquer.
    Mais si on me lit ça va certainement s'arranger. :-)


    2 commentaires


  • " Il s'est donné et a eu de la peine ".
    – in Certificat de travail –






    Ce commerçant est certainement satisfait
    d'avoir tout organisé pour permettre la bonne circulation de ses clients.
    Pourtant, dès que j'y fus confronté,
    ce marquage m'a paru bizarre.
    Sans feux de signalisation ça ne va pas marcher,
    la collision est assurée.

    Rien que mettre la file d'attente à gauche
    aurait arrangé pas mal de choses.
    Je vais faire autoentrepeneur
    " Marqueur horizontal de circulation d'entrée et sortie de boutique ".
    Encore un nouveau métier plein d'avenir.

    Merci la covid-19.
    (Oui, je suis instruit).


    5 commentaires


  • Ils pourraient quand même se parler à la rédaction.


    Ce matin sur le site de mon quotidien local qui se prétend régional.





    Ça doit être une conséquence du télétravail.


    4 commentaires


  • Il est si simple de s'adapter aux mauvais comportements.


    Il y a longtemps,
    avant que la ville de Paris ne pense à les copier,
    les Anglais avaient résolu le problème intelligemment.

    http://bludog.eklablog.com/c-est-du-propre-a118632336

    Mais ça c'était avant.
    Le fumeur avait encore trop souvent tendance à jeter son mégot par terre.

    Un ingénieux ingénieur suisse a résolu le problème différemment.
    Plutôt que d'interdire la mauvaise action,
    il a décidé de l'encourager.
    Dorénavant les fumeurs de Bâle
    vont pouvoir jeter légalement leurs mégots par terre.
    Par terre mais pas n'importe où,
    sans ça l'amende salée subsistera.

    L'ingénieux ingénieur suisse a inventé le cendrier de trottoir.

    Hein ?
    Mais à quoi cela ressemble-t-il ?

    À ça.





    Une grille en acier sous laquelle se trouve un réceptacle
    récupérant les mégots écrasés virilement du pied.
    Un autocollant représentant un cochon indique clairement où ça se passe.
    On peut y écraser jusqu'à 1000 mégots.

    L'endroit stratégique pour placer ces cendriers
    est bien sûr un endroit où on trouve beaucoup de mégots écrasés.
    Les arrêts de bus et de tram se sont vite imposés.

    Le Bâlois fumeur usager des transports publics est écolo.


    2 commentaires


  • La preuve.


    Alors non seulement le COVID-19 me prive de mes premiers vide-greniers
    à cause de leur annulation,
    mais en plus il crée des troubles gastriques dans la population.
    Ce qui a des répercussions désastreuses sur la vie en société.

    Regardez ce qui arrive
    quand les gens n'ont plus de papier pour s’essuyer le derrière.
    Un avant-goût de ce que nous réserve le futur.


    Si vous préférez du plus sauvage,
    c'est ici.


    Ça castagne dur.

    Mais B[LUDO]G, comme toujours,
    est là pour aider.

    Donne-leur une feuille de papier toilette et ils en auront pour une fois.
    Apprends-leur à le produire eux-mêmes et ils en auront pour toute leur vie.

    Tout d'abord, téléchargez ce fichier.
    (bouton droit -> Enregistrer l'image sous)



    Maintenant, sans vous en être rendu compte,
    vous disposez d'une réserve quasi inépuisable de papier toilette.

    Imprimez ce fichier au format A4.
    Cela devrait seoir à tout séant.
    C'est vous qui déciderez
    quand votre stock de papier toilette sera suffisant.


    -+-


    En bonus un petit tableau récupéré sur le site de la sécu
    pour savoir si vous avez de la fièvre.





    J'en étais resté à 37°comme température normale.
    Et qu'en-dessous de 36°on était quasiment mort.
    Les variations des données du tableau sont tellement grandes
    qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de personnes se sentant malades.
    Ça va faire des économies pour la sécu.

    Mais j'ai quand même appris en me documentant
    que la température du corps humain sain
    a connu une baisse importante en un siècle.
    Vous en doutiez-vous ?


    4 commentaires