• La VO c'est beau.


    Il est bien dans un film de pouvoir entendre la vraie voix des acteurs.
    Le problème, bien sûr, c'est que peu de gens comprennent la langue parlée.
    Surtout si c'est par exemple un film tourné en serbo-croate
    et que c'est le serbo-croate du sud parlé avec l'accent du nord.

    Mais pour pallier à ce problème
    on a inventé les sous-titres.

    Et avec les sous-titres on comprend tout.
    Il suffit de savoir lire.





    On n'est jamais trop prudent
    pour qu'un film soit vraiment bien compris.

    Ou alors les traducteurs sont de grands professionnels payés à la ligne.





    2 commentaires


  • Le choc de la photo.




    Courrier international
    30 mars 2017


    Même sans pouvoir lire le texte
    vous voyez de qui on parle dans cette revue ?

    Si vous avez répondu "non"
    il suffit de passer la souris sur l'image.





    2 commentaires


  • ♫♫♪♫ London Bridge is falling down, falling down, falling down, My Fair Lady ♪♪♫♪


    Il va bien falloir que ça arrive un jour.
    Et ce jour-là malheureusement n'a jamais été aussi proche.





    Oui, notre brave Queen, Elizabeth II,
    aussi improbable que cela paraisse,
    va elle aussi devoir un jour passer de vie à trépas.

    Et que se passera-t-il alors ?

    Le journaliste du Guardian, Sam Knight, croit le savoir, lui.
    C'est une organisation très méticuleuse qu'il a décrite.

    Dès le décès de la Reine,
    le Premier Ministre Britannique sera informé par le nom de code
    " London Bridge is down ".
    Le leader du gouvernement
    (soyons optimistes, le temps aura passé et ce sera peut-être de nouveau un homme)
    lancera alors la funèbre
    " Operation London Bridge ".

    Le protocole stipule que dans le même temps
    le Secrétaire d'État aux Affaires étrangères et au Commonwealth
    (soyons optimistes, le temps aura passé et ce ne sera peut-être plus Boris Johnson)
    sera informé.
    Celui-ci préviendra immédiatement les gouvernements des quinze États
    où Elizabeth II règne encore,
    Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Jamaïque etc.
    Ensuite, seront informées les trente-six autres nations du Commonwealth
    dans lesquelles la reine garde un rôle symbolique.

    Cela ne prendra pas longtemps avant que le monde entier soit au courant
    grâce à une alerte de la Press Association
    qui permettra à tous les médias d’avoir l’information au même moment.

    Ce sera également le moment pour la BBC d’annoncer
    " Ceci est un message de la BBC à Londres "
    pour souligner la gravité de l’information qui allait suivre.
    Pendant ce temps
    les radios commerciales ne pourront diffuser que des " musiques inoffensives ".
    Nous on n'avait eu droit qu'à de la musique lugubre
    entre le décès et l'enterrement de Pompidou (des sous!).
    Les cravates noires et les vêtements sombres
    seront de rigueur sur toutes les chaînes de télévision
    qui diffuseront l’information simultanément.

    Le Royaume-Uni entrera alors dans une période de deuil national
    qui devrait s’étaler sur douze jours.
    Le Prince Charles deviendra roi,
    et les paroles de l’hymne national devront être modifiées pour (re)devenir
    " God Save the King ".

    Avant d’être enterré
    le corps de la Reine sera exposé au palais de Westminster 23 heures par jour.
    Ils passeront l'aspirateur l'heure restante ?
    Les miettes de popcorns c'est si salissant.
    500 000 personnes devraient pouvoir s’y rendre
    pour lui rendre hommage avant les funérailles officielles.
    Celles-ci auront lieu neuf jours après son décès
    à l’abbaye de Westminster.
    Tous les magasins seront fermés.
    Le Royaume-Uni tout entier sera à l’arrêt.
    Des stades pourraient ouvrir leurs portes
    pour permettre aux Britanniques de se recueillir devant des écrans géants.

    At 9 a.m. les cloches de Big Ben sonneront pour annoncer le début de la cérémonie.
    2000 invités seront présents quand le cercueil franchira la porte de l’édifice at 11 a.m.
    Le pays tout entier sera silencieux,
    les bus et les voitures s’arrêteront
    pour que les conducteurs et les passagers puissent sortir se recueillir quelques minutes.

    Ce jour marquera la fin du plus long règne de l’histoire de la monarchie britannique.

    Mais Charles III ne devrait pas avoir de mal à nous amuser.
    Il a déjà ça dans le sang.





    La question qu'on peut encore légitimement se poser c'est
    " Ont-ils un plan B si jamais c'est Charles qui part avant Elizabeth ? "


    -+-


    Et maintenant,
    comme tout finit par des chansons
    même chez nos voisins d'Outre-Manche,
    Karaoké !!!

    ♫♫♪♫ London Bridge is falling down ♪♪♫♪ 


    1'43"




    2 commentaires



  • Aujourd'hui ça va être sa fête.


    Peut-être.





    Bonne chance mon gars.
    Il faut y croire.




    8 commentaires


  • Quelle santé.






    Muhammadu Bello Masaba,
    était un prêcheur Nigérian polygame père de 170 enfants
    connu pour avoir été condamné de divorcer
    avec 82 de ses 86 épouses par un tribunal islamique.
    La plupart de ses femmes étaient âgées de moins de 30 ans,
    soit plus jeunes que plusieurs de ses enfants.

    En 2008, un tribunal islamique qui veille à l'application de la charia
    l'avait arrêté pour "mépris ostentatoire des lois religieuses"
    et pour "union illégale avec 86 épouses".
    Il lui avait été ordonné de n'en garder que quatre conformément à l'islam.
    Mais Masaba avait refusé,
    assurant qu'il n'avait violé aucun principe religieux.
    Si la plupart des érudits musulmans
    s'accordent à croire qu'un homme peut être marié avec quatre femmes au maximum,
    Muhammadu Bello Masaba était convaincu
    que dieu lui avait donné le pouvoir de se marier avec autant de femmes qu'il le désirait.
    Incarcéré,
    ses 86 épouses et 20 de ses 170 enfants avaient manifesté
    devant la cour traditionnelle de justice de Minna
    pour témoigner leur soutien.
    L'affaire avait été finalement suspendue.

    Il s'est éteint samedi dans sa maison dans l'État du Niger.
    Une foule immense a assisté à ses funérailles dimanche.

    " Il est mort à l'âge de 93 ans,
    et n'importe qui à cet âge doit s'attendre à avoir des problèmes de santé.
    Baba (son surnom qui signifie "Père") refusait de prendre des médicaments.
    C'est ainsi qu'il vivait.
    Sa famille est toujours intacte.
    Ses 86 femmes étaient près de lui lorsqu'il est mort "
    a déclaré Salahu Bello.

    C'est sa caisse de retraite qui devait commencer à s'inquiéter.
    Pour la pension de réversion je ne sais pas comment ça va se passer.

    Chez lui ça a marché.
    Je ne sais pas si tout le monde doit prendre exemple sur lui.
    Moi j'ai plutôt l'impression que je mourrais plus jeune.

    Je ne sais pas non plus comment ça se passerait
    si une femme avait 86 maris et 170 enfants...
    ...
    Comment ça ce n'est pas possible ?
    Si c'est possible en ayant des quintuplés chaque année.





    8 commentaires