• Encore un qui a filé



    Le nylon c'est plus ce que c'était.


    Ce matin j'ai entendu à la radio une représentante encore jeune de HOP,
    " Halte à l'Obsolescence Programmée ".
    Je dis jeune parce qu'elle avait la voix fluette d'une lycéenne intervenant lors d'une AG
    pour faire voter le blocage de son bahut.
    Mais qu'elle se mette à fumer pour avoir la voix roque
    si elle veut être prise au sérieux,
    bon sang.

    Elle y parlait d'une obsolescence programmée qui concerne les femmes.
    Je suis donc allé sur leur site pour m'informer plus amplement.
    https://www.halteobsolescence.org/collants-obsolescence-programmee

    L'obsolescence programmée supposée des collants.





    Il semblerait que ce combat ne soit pas aussi récent
    que le laissait entendre l'émission de radio
    et qu'il date déjà de quelques années.

    Je n'ai pas trouvé exactement ce que j'avais entendu à la radio sur le site web.
    Je vais donc vous parler de ce qui m'a poussé à intervenir
    pour aider la gent féminine
    en panachant le contenu du site web et l'intervention radiophonique.

    La jeune femme parlait du peu de résistance des collants.
    Le site web parle même des orteils "qui montrent le bout de leur nez".
    Là j'ai déjà une solution efficace, j'ai le même problème avec mes chaussettes.
    Il suffit de se couper les ongles des orteils.

    Elle a aussi parlé de la fabrication polluante des collants.
    Ainsi que de leur élimination une fois usés par une obsolescence peut-être programmée.
    " Au mieux les collants sont incinérés ".
    Au mieux ?
    Tous les collants abîmés ne sont donc pas mis à la poubelle ?
    Encore un mystère de la féminitude,
    mais que font-elles de leurs collants abîmés ?

    J'ai bien vu sur le site quelques idées de recyclage des collants.
    Mais il en faut des cheveux pour les nouer avec tous les collants mis au rebut.
    Et avoir beaucoup de poils d'animaux à enlever,
    il faut une ferme des mille lapins pour pouvoir utiliser tous les vieux collants à cet effet.
    Ce n'est pas avec 5 fruits et légumes par jour
    qu'on va pouvoir transformer tous les collants en sacs à fruits et à légumes.
    " – Bonjour monsieur l'épicier, remplissez-moi ce vieux collant avec des pommes de terre "
    Mais si on garnissait des coussins avec de vieux collants d'Audrey Pulvar
    je suis sûr qu'il y aurait de quoi réveiller
    la générosité des participants à une vente de charité.

    Mais ça ne résout pas le problème du bout de collant à jeter
    une fois utilisé façon bricolage Astrapi,
    parce qu'un jour ou l'autre, même le sac à légumes il faudra le jeter.
    Surtout si vous y stockez des pastèques.

    Et pourtant la solution
    pour réduire le bilan carbone des collants de 25% du jour au lendemain existe
    et je vais vous en faire profiter.
    C'est tout simple.

    Mesdames, portez des bas.

    Moins de pollution à la fabrication,
    moins de pollution à l'incinération.
    Encore un truc auquel la COP21 n'avait pas pensé.
    Hé.
    Grâce à vous mesdames la planète sera sauvée.
    Elle est pas belle la vie quand je vous aide ?

    INSCRIVONS L'INTERDICTION DU COLLANT
    ET L'OBLIGATION DU PORT DES BAS
    DANS LA CONSTITUTION !



    « Mais qu'est-ce qu'ils font là ?H & M »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Françoise
    Mercredi 16 Mai à 13:27

    Tu as oublié un avantage supplémentaire, il ne faut jeter qu'UN bas, il suffit d'acheter des paires identiques et l'économie est bien plus importante !

    C'est gentil de nous faire profiter de tes idées.

    Je me permets de suggérer une autre utilisation :

    http://www.momes.net/Bricolages/Objets-a-fabriquer/Decoration-a-faire-soi-meme/Tete-a-gazon

      • Mercredi 16 Mai à 14:35

        C'est vrai, on ne jette qu'un bas, ça évite de dilapider l'argent du ménage.
        Je fais la même chose sans l'avoir planifié avec mes chaussettes. N'étant pas ami avec les couleurs, ou plutôt les couleurs n'étant pas amies avec moi, je les achète toujours par pack de 3 paires identiques, soit noires, soit bleues, soit beiges, 5,90€ le pack chez Carrefour. Ou Super U, ou Cora, ou Leclerc. Ce qui me permet également de jeter les chaussettes une à une suivant leur degré d'usure. Ou de les réappairer, les fameuses chaussettes orphelines.

        Tu as bien fait de poster le lien, la Fête des mères approche.
        Dans le texte ils mélangent un peu bas et collant. Ce qui m'a fait penser qu'avec un collant on devrait pouvoir créer des têtes jumelles ou même siamoises.
        Allez, au boulot. Moi je ne peux pas, la poubelle jaune avec les pots de yaourts vient juste d'être relevée.

        PS: Tu as remarqué que l'image de l'éléphant et de l'enfant est épileptico-compatible ?

    2
    Françoise
    Mercredi 16 Mai à 17:01

    J'avais remarqué pour l'image, c'est gentil de ménager ton lectorat âgé et fragile, merci !

    La ménagère vraiment raisonnable attend qu'il fasse beau et chaud (contrepet) pour dénuder ses jambes, à moins qu'elle n'ait la matière de ces trucs en horreur ? Je te laisse enquêter :-)

    On vend ce genre de tête à gazon dans les jardineries et magasins de conneries diverses, ma fille adorait et j'avais donc voulu lui en fabriquer mais le gazon ne se vendant pas au-dessous d'un conditionnement de 5 kg, j'ai renoncé et continué à en acheter quand j'en trouvais.

      • Mercredi 16 Mai à 18:23

        C'est pas moi qui mettrait les pieds dans un magasin où on vend des conneries diverses, donc je ne peux pas connaître. :-)
        Bon, quand même, le conditionnement de 5kg tu as dû le voir chez le fournisseur du gazon de Wimbledon...
        Personnellement je me promène au printemps juste avant des pluies annoncées (cette année c'était lundi matin) avec un paquet de 1kg que je sème à tout vent là où la sécheresse a fait des dégâts l'année précédente. Au bout de quelques semaines je ne vois en général pas d'herbe, mais des mauvaises herbes ont alors pris possession des endroits du terrain qui était resté nu. Et pendant un certain temps j'avais pu observer des oiseaux qui avaient l'air de se régaler.
        Je suis un bienfaiteur de la nature. :-)

    3
    Jeudi 17 Mai à 00:40

    Et dire que j'ai connu l'époque où on allait encore faire repriser ses collants, sisi je vous assure, je me souviens même que la dame s'appelait madame Bressac ... y'a des jours, de plus en plus souvent d'ailleurs, où j'ai l'impression d'avoir 250 ans d'expériences vécues.
    Moi j'ai des jambes trop moches pour les montrer, alors pas de collants, que des jeans ... mais eu aussi obsolètent sur commande ... Reste le naturisme ... j'oubliais que notre corps aussi a une obsolescence plus ou moins programmée ...

      • Jeudi 17 Mai à 07:13

        J'ai entendu parler de raccommodeuses de bas. Je croyais que le métier avait disparu depuis longtemps, pour moi c'est un métier qui n'existait que dans de vieilles gravures en noir et blanc, des photos de Cartier-Bresson, dans de vieilles chansons réalistes ou dans "Germinal". Et je n'imaginais jamais qu'il ait pu évoluer vers le métier de raccommodeuse de collants. C'est beau la formation continue.
        Moi non plus je ne porte jamais de collants. :-)
        Je suis depuis longtemps fidèle aux jeans. Marque distributeur que je trouve assez solide. Pas comme les survêts Décathlon qui supportent difficilement le bricolage et le lavage. Vivement que HOP s'intéresse au problème, je pourrai témoigner.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :




    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :