• Journée du baiser



    Oui, c'est aujourd'hui la journée du baiser.






    Pour bien nous faire comprendre des personnes que nous croiserons aujourd'hui,
    révisons notre vocabulaire.

    bécoter
    bécot
    patin
    sucer la pomme
    fricassée de museaux
    sucer la poire
    biser
    galoche
    suçon
    coquer
    souris
    licher
    baisoter
    se becqueter
    faire une langue
    biger
    bise
    relicher
    donner le coup de torchon
    pelle
    kerave
    claquer une bise
    bec
    mimi
    faire une langue fourrée
    prendre la bouche
    licher la poire
    sucer la trogne
    lécher le museau
    sucer le museau
    sucer la pêche
    se sucer le caillou
    bizette
    ventouse
    baiser à la pincette
    se grignoter le museau
    bécotage
    bisoter
    rouler un gade
    se patiner
    croquer les quenottes
    boujouter
    sucer la gaufre
    rouler des saucisses
    sucer la couenne
    bec
    bicoter
    sucer le trognon
    téter la gueule
    bisonner
    emballer
    grouiner
    sucer le citron
    pigeonner
    se bouffer la pomme
    galocher
    filer une langue
    troncher
    suçage de fioles
    têter la pêche
    téter la gargarousse
    rouler un palot
    tétage de gueule
    filer la bise


    Reprenons notre souffle.

    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .


    Mais surtout, pour ne pas commettre d'impair,
    connaissons le nombre adéquat de bisous à dispenser
    suivant la région où nous habitons.


     
    – Cliquer sur la photo pour l'agrandir


    Chez moi c'est seulement deux.
    Va falloir que je déménage.


    Ah, Le Mans,
    ses rillettes, ses bisous...


    À consommer sans modération



    « Bleues Blanches RougesUn dernier bisou ? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Françoise
    Samedi 6 Juillet à 06:24

    Quelle culture !

    Tu as combien de dictionnaires des synonymes ?

    Impressionnant. cool

      • Samedi 6 Juillet à 07:13

        Aaaah... Inviter Marlène chez soi pour croquer des quenottes.
        Qui sait, sur un malentendu ça pourrait marcher...



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :