• On a perdu la guerre



    Hassan Rohani va au musée.


    Le président iranien Hassan Rohani était à Rome en début de semaine,
    non pas pour faire du tourisme,
    mais pour signer des contrats commerciaux juteux
    ce qui amènera des pépètes dans les caisses italiennes
    toujours demandeuses d'argent frais.

    Malgré tout,
    pour égayer son séjour,
    on lui a fait visiter le musée du Capitole.
    Où se trouvent de très vieilles statues fortement dénudées.
    Mais les Italiens n'allaient pas risquer de perdre un contrat
    à cause de vieilles pierres qui ne nous excitent plus depuis longtemps.

    Alors ces œuvres furent cachées.
    Voici à quoi ressemblait le musée pendant la visite du président.







    Ce qui est dommage c'est qu'ils auraient pu faire passer
    l'emballage des statues pour une création contemporaine.
    Il est même plutôt réussi leur emballage.

    On ne va pas jeter la pierre aux Italiens.
    Tous les pays occidentaux font des courbettes aux Iraniens
    pour pouvoir leur vendre plein de trucs
    qui vont procurer du travail.
    Tout comme ils font des courbettes à toutes les dictatures
    du moment qu'elles permettent de faire marcher le commerce.
    Nous-mêmes on attend avec impatience la visite du président
    pour finaliser, entre autres,
    la vente de plein d'Airbus.

    Mais jusqu'où on va baisser notre pantalon pour faire marcher l'industrie ?
    Pourvu qu'on n'ait pas à ramasser une savonnette...


    -+-


    Heureusement que Hassan Rohani n'a pas demandé à visiter la chapelle sixtine.
    Le pape aurait été capable de repeindre le plafond.



    « RâlonsPyjama Party »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Françoise
    Mercredi 27 Janvier 2016 à 20:18

    Pas de mots assez forts pour décrire ces .....

    A gerber :-(

     

    2
    Jeudi 28 Janvier 2016 à 07:03

    Je te sens légèrement contrariée.
    Je me demande ce qu'on pourrait lui montrer au Louvre tout en évitant de perdre des contrats.
    Surtout pas la Vénus de Milo. Quoique les bras coupés...
    Et on ne va pas voiler la Joconde...
    En lui montrant les escaliers, les chaises des gardiens et les radiateurs ça pourrait le faire.
    Heureusement que je suis là pour aider.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :