• Il n'y a pas que Bernadette qui s'y intéresse.






    Quel est l'intérêt pour le commerçant d'installer une telle machine ?
    Et surtout quel est l'intérêt pour le client de l'utiliser ?
    Une machine dans laquelle le client peut glisser ses pièces jaunes
    (de 1 centime à 2 euros quand même, très jaune la pièce de 2 euros)
    pour recevoir en échange un bon d'achat valable dans l'hyper.

    Pour le client, j'ai vraiment du mal à y voir un intérêt.
    Les pièces jaunes sont acceptées dans n'importe quel commerce.
    Dans cet hyper on peut également payer avec ses pièces jaunes.
    Pour éviter les caissières qui le plus souvent semblent dérangés par mon arrivée
    – et je ne veux pas déranger les caissières discutant avec leur voisine de caisse
    des derniers rebondissements des "Chtis à Vladivostok" –,
    le plus souvent je passe à la caisse automatique
    et même la petite caisse gobe les pièces jaunes.
    Et surtout je paie presque toujours par carte.
    Quand je paie en liquide
    c'est parce que je veux de la monnaie pour aller la dépenser dans les vide-greniers.

    Le bon d'achat on est contraint de le consommer dans l'hyper.
    Et en entier en une seule fois.
    Je vois mal le client découper avec des ciseaux le bon pour faire l'appoint.
    Tout bénef pour l'hyper.
    On peut également oublier de présenter le bon d'achat lors du paiement.
    Et pire le perdre avant la prochaine visite dans cette grande surface.
    Encore tout bénef pour l'hyper.
    On peut raisonnablement penser aussi qu'il y a une date limite d'utilisation du bon d'achat,
    donc une fois encore tout bénef pour le magasin si la date limite d'utilisation est dépassée
    parce qu'on l'a oublié dans un vêtement parti au lave-linge.
    Et un bon d'achat récupéré dans un filtre de lave-linge...
    En tout cas cette machine doit être rentable pour son propriétaire.
    Ça fait plusieurs mois qu'elle est là
    et je ne pense pas que le propriétaire soit un philanthrope.
    Enfin, j'affirme des trucs, je n'en sais rien.

    Que ferait Albert Londres s'il écrivait cet article ?
    Il irait vérifier avant d'écrire des bêtises.
    Je vais donc payer de ma personne et de ma voiture pour aller vérifier.
    Justement dernièrement,
    l'eau ne s'écoulant plus correctement,
    j'ai dû nettoyer le filtre du lave-linge.
    Et j'y avais trouvé ceci.



    Ce n'est pas une pièce de monnaie de l'époque mérovingienne.
    Mais bien une pièce de 1 centime
    ayant subi pendant plusieurs mois les outrages du Skip.
    Effrayant, non ?
    C'est bien sûr la pièce que j'envisage d'utiliser pour mener à bien mon expérience.

    J'y vais.
    Je monte dans mon fier destrier à moteur et je reviens.

    ...
    Une heure s'est écoulée...
    ...

    Je suis de retour.
    Alors d'abord j'ai glissé ma pièce dans la machine.
    La machine n'aime pas les pièces de 1 centime à l'allure mérovingienne et l'a recrachée.
    Alors que la Banque de France après moult contrôles l'aurait certainement acceptée.
    J'ai alors fait le sacrifice d'une pièce de 1 centime présentable,
    si déjà j'avais fait le déplacement...
    J'ai glissé cette nouvelle pièce dans la machine,
    lui ai dit lorsqu'elle me l'a demandé que je n'avais pas d'autre pièce,
    "Voulez-vous vraiment votre votre bon d'achat maintenant?",
    oui, bien sûr, je suis venu exprès pour ça.
    Toc.
    (L'écran tactile ne fait pas clic).
    L'écran tactile est revenu sur la page d'accueil.
    ET AUCUN BON D'ACHAT N'EST SORTI DU BANDIT MANCHOT !

    La machine est installée à l'accueil du magasin.
    J'ai donc facilement pu appeler l'hôtesse d'accueil
    et lui ai expliqué que je ne recevais pas le bon d'achat pour ma pièce de 1 centime.
    Elle a alors appuyé plusieurs fois,
    de plus en plus fort,
    sur l'écran tactile
    et miraculeusement mon bon d'achat est apparu.
    "Oui, on a du mal avec cet écran tactile.
    Vous avez le montant crédité correspondant aux pièces que vous avez insérées?"
    J'avais le montant de toute ma pièce de 1 centime
    crédité sur mon bon d'achat.
    Le bon est valable un mois.



    Mais je ne vais pas le donner à mon passage en caisse.
    Surtout qu'il n'est pas accepté en caisse automatique.

    Je vais l'encadrer et pendant plusieurs générations lors des repas de famille
    on pourra évoquer la mémoire de l'ancêtre un peu loufoque
    qui s'était fait imprimer un bon d'achat de 1 centime par une machine attrape-couillons.
    Peut-être même qu'ils boiront un coup à ma santé.




    4 commentaires


  • Il ressemble assez à ses prévisions.


    Il y a cinq ans la planète entière attendait son arrivée.
    Et se demandait à quoi l'enfant allait ressembler.
    Serutha Erasmus, une généticienne Sud-africaine, s'y était collée.
    Rappelez-vous.
    http://www.bludog.fr/overblog/bludog.over-blog.com/130-index.html

    Eh bien, elle s'en était assez bien sortie.

    Le voici tel que Serena l'avait "calculé".





    Et le petit prince George tel qu'il est aujourd'hui.



    " What a lovely prince !!! "

    Heureusement qu'il n'a pas les oreilles de son grand-père.

    On a déjà vu pire prévision.
    Bravo Serutha.
    Elle avait quand même pris de grands risques.
    De nos jours avec le web
    la moindre déclaration reste gravée à jamais dans le silicium.
    N'est-ce pas, Paco.
    " La station spatiale Mir va s'écraser en France
    au moment de l'éclipse solaire du 11 août 1999 ".
    N'est-ce pas Élizabeth.
    " Le ciel a parlé, le Président sera un Sarthois aux sourcils broussailleux ".

    Dans le genre bébé qu'on attend
    et qu'on aimerait déjà bien connaître avant qu'il ne paraisse
    j'avais vu il y a longtemps déjà autre chose.
    C'était avant les échographies.
    Une publicité locale à l'arrière des bus promettait
    d'annoncer le sexe de l'enfant à naître.
    Si la prédiction était fausse l'argent versé était remboursé.
    La somme était remboursée une fois sur deux...
    Les revenus des prédictions non fausses allaient garnir, elles,
    le compte en banque du filou.





    votre commentaire


  • Et après ?


    Aujourd'hui, commémoration de Charlie et de l'Hypercasher.
    Les personnalités politiques et publiques
    pouvaient s'y mettre en valeur en prenant un air grave
    et en montrant une empathie probablement sincère aux rescapés.
    Ça met du baume au cœur aux parents des victimes et des témoins des événements.

    Oui, mais après ?

    Après ce sera comme avant, ça recommencera.
    On ne sait pas quand.
    Mais dans 1 jour, 1 mois, 1 an, 10 ans, ou 100 ans,
    ça recommencera.

    Tant qu''il aura des religions (des sectes)
    conduites par des gourous
    (papes, imams, rabbins, etc)
    suivis par des fidèles,
    ça recommencera.
    Toutes les religions ont traîné des casseroles à un moment ou à un autre de leur existence
    et à un moment ou à un autre elles renouvèleront leur batterie de cuisine.
    De tout temps depuis que l'homme existe,
    l'homme a inventé des dieux en les craignant
    tout en se moquant du dieu des voisins.
    De tout temps l'homme a été superstitieux,
    parce qu'une croyance en un dieu quelconque
    n'est pas autre chose qu'une superstition.
    De tout temps entre deux périodes d'accalmie,
    l'homme s'en est pris à ceux qui ne partageaient pas ses idées.





    Je ne leur pardonnerai jamais
    d'avoir tué mon enfance en tuant Cabu,
    d'avoir tué mon adolescence en tuant Cabu et Wolinski,
    et d'avoir tué ma vie d'adulte en tuant Cabu, Wolinski, Charb et Tignous.

    Jamais.




    6 commentaires


  • Et pourtant j'avais été gentil toute l'année.


    Vous avez eu ce que vous vouliez pour noël ?

    Moi pas.

    Pourtant ce qui m'aurait plu n'est pas difficile à trouver
    et est à la portée de toutes les bourses.
    D'accord, ça vient des États-Unis.
    Mais il est très simple de commander ce livre
    dans la succursale locale du grand démon
    qui règne sur le commerce international du web.
    Celui qui fait courir ses employés
    pour que je reçoive mon colis le lendemain de ma commande.
    Un centime la livraison,
    même pas le prix de l'usure des semelles de chaussures
    pour marcher jusqu'à la librairie.
    Qui de toute façon n'a pas l'ouvrage en stock
    et vous ferait payer un bras la livraison
    s'il est disposé à vous le commander.
    Mais le libraire court moins vite
    que le commerçant du web
    qui fait courir ses employés
    pour que je reçoive mon colis le lendemain de ma commande.

    Jugez par vous-même.



    Le livre à colorier des animaux péteurs.


    Les Étatsuniens, eux, ont le choix entre différents ouvrages.
    Des pour adults, des pour kids et des pour adults and kids.
    Heureux peuple.

    Et je ne suis pas exigeant.
    Pour me satisfaire pleinement
    une boîte de crayons de couleur pour mon anniversaire
    aurait parfaitement complété mon cadeau de noël.

    Il y a un livre à colorier sur la même thématique
    qui a été traduit(?) et édité en France.



    Voici la présentation de l'éditeur dans son jus.
    (Vous pouvez vérifier ici)
    " Votre enfant aime-t-il le Animaux Farting ?
    Ce livre de coloriage pour enfants est un moyen idéal
    pour introduire le Animaux Farting dans sa vie.
    Remplissez plus de 25 pages avec des couleurs vives
    et donnez-leur une grande activité qui suscite leur créativité,
    les maintient occupés et les divertit pendant des heures.
    Vos enfants s'empresseront
    pour colorier différentes images du Animaux Farting.
    En tant que parent,
    vous éprouverez une grande satisfaction à leur donner
    une activité amusante, saine, et éducative qui suscite leur esprit créatif.
    Chaque page contient une ou plusieurs images de haute qualité
    à colorier pour les plus petits.
    Commandez ce livre de coloriage pour enfants maintenant
    et lancez l'aventure de vos enfants avec le Animaux Farting maintenant ! ".
    (Soulignages du B[LUDO]G).
    Une présentation rédigée dans un français digne des meilleurs spams.

    J'adore les logiciels de traduction qui n'osent pas traduire "farting".




    2 commentaires


  • Toujours le mot pour rire.




    Large / Le canard enchaîné / 27 décembre 2017

    Un homme qui n'aime pas Donald Trump
    ne peut pas être foncièrement mauvais.
    ...
    Euh...




    4 commentaires