• Il ne faut pas gâcher.






    Vous je ne sais pas, mais moi, non.
    Depuis que j'ai planté la première fois des tomates-cerises il y a quelques années,
    chaque printemps, et même déjà en automne,
    réapparaissent de nouveaux plants alors que je n'ai rien demandé.

    Ça fait un peu forêt de tomates-cerises.





    Là j'ai déjà procédé à un peu de nettoyage.
    Volontaire ou involontaire en marchant dessus
    parce qu'il faut bien pouvoir se mouvoir dans le petit bout de terrain cultivé.

    Et surtout ces plants apparaissent là où il n'avait jamais été prévu
    qu'ils montrent le bout de leur pédoncule.
    Il y en a partout.





    Il y en a même à l'autre bout du jardin,
    près de la clôture qui longe le trottoir,
    là où la main de l'homme n'a jamais mis le pied avec des graines dans sa poche.
    Et la pire,
    c'est la tomate-cerise complètement anarchiste
    qui pousse dans des interstices de bitume.





    Je suis envahi.
    J'avais pensé un moment que ces plants pouvaient faire office de couvre-sol,
    mais non, ça le fait pas.
    Je pourrais bien sûr tout arracher.
    Et continuer à arracher de mois en mois et d'année en année
    jusqu'à ce que toutes les graines aient disparu.
    Je compte bien commencer cet automne.
    Du moins je leur déclarerai la guerre en partie.
    Parce qu'au fil des années
    les nouvelles tomates-cerises ont réduit légèrement en taille
    et ont également perdu un peu en goût.
    Bien qu'une tomate-cerise mangée après avoir été cueillie tiède au soleil
    reste un divin plaisir.
    Et surtout on peut en manger beaucoup sans être rassasié.

    Mais alors que faire de cette invasion de tomates-cerises
    qui tombent déjà au sol où elles perdent leurs graines qui déjà germent de nouveau.

    En partie on va les cuire, tout simplement.
    Ce sera même involontairement une recette végane.

    Pour ce plat il nous faut
    des tomates-cerises,
    une aubergine courgette,
    du basilic,
    huile d'olive, sel, poivre facultatif,
    et des pâtes,
    ici farfalle,
    mais j'avais hésité, trivelli ou penne rigate le feraient bien aussi.





    Maintenant c'est tout simple.
    Sans l'éplucher on coupe la courgette en petits morceaux.
    Dans une poêle,
    huile d'olive,
    morceaux de courgette,
    tomates-cerises entières
    (elles vont éclater toutes seules pendant la cuisson),
    et basilic haché.





    Pendant que ce mélange cuit une dizaine de minutes,
    vous faites cuire vos pâtes.





    Dès qu'elles sont cuites vous les rajoutez à votre mélange de légumes
    et les laissez faire connaissance pendant trois minutes.

    Vous vérifiez alors l'assaisonnement
    puis vous dressez les assiettes.





    C'est là que vous vous rendrez compte que ce serait meilleur avec du parmesan râpé.
    Vous ferez donc une entorse à votre engagement végane
    et glisserez délicatement vers le végétarisme.

    Pauvres petits veaux à qui j'ai volé le lait de leurs mamans pour faire du parmesan...
    Mais c'est quand même vachement meilleur.
    On ne se refait pas.



    11 commentaires


  • Il faut toujours écouter les messages à caractère informatif.





    Ça fait plus d'une semaine que les médias nous le répètent.

    Il faut fermer les volets,
    boire,

    manger (surtout ne pas oublier de),
    se doucher,
    se reposer,
    ne pas sortir.


    Que du bonheur.
    Vive la canicule !


    Pourvu que ça dure.


    2 commentaires


  • C'est faux.




    À l'attention de la commission d'enquête si elle venait à s'intéresser à mon blog.

    Jamais monsieur Alexandre Benalla n'a été vu sur ce blog
    proférant des propos brutaux.
    Jamais ne lui a été mis à disposition du matériel,
    ordinateur, connexion internet ou autre,
    lui permettant d'y accéder.
    De toute façon, si malgré tout c'était le cas,
    ce serait une initiative malheureuse de mes subalternes ou/et de mes supérieurs.

    Et puis je ne connais même pas ce monsieur
    même si je lui ai déjà donné l'accolade.

    Voilà la vérité.


    2 commentaires


  • Après tout, elles ne sont pas si différentes des hommes
    dans leur vision des femmes.
    Et inversement.



    Notre secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes,
    Marlène Sciappa,
    a accepté d'interviewer Claire Chazal pour Paris Match.
    Deux grandes figures du féminisme
    dans un journal réputé pour son soutien à cette noble cause.

    Questions intéressantes de Marlène.
    Surtout
    " – Que sentez-vous de masculin en vous ? ".
    Donc j'en conclus ce qui n'est pas un côté féminin d'après elle(s).

    Claire Chazal nous confie alors que son côté masculin,
    " c'est le désir de liberté,
    le désir d'épanouissement professionnel,
    le désir de la prise décision,
    le désir de prendre en main sa vie. "

    C'est assez flatteur pour les hommes.
    Merci pour ta question, Marlène,
    et pour ta réponse claire, Claire.
    Maintenant je comprends mieux les différences entre les hommes et les femmes.




    Le Canard enchaîné / 19 juillet 2018


    Elles ont peut-être raté une bonne occasion de se taire toutes les deux.
    Mais que ne ferait-on pas pour être publiées dans Paris Match.


    6 commentaires


  • Aaaaahhh... Mmmmmmmm... Ouiiiiiiiii.


    J'ai vu ça hier.
    Tout à fait de source sûre,
    sur un site sérieux,
    le site de BFM TV.






    Pornhub va sous-titrer certaines de ses vidéos.
    Personnellement je n'ai jamais eu l'impression
    en visionnant de telle œuvres

    que je ratais des dialogues.
    Je viens donc d'apprendre qu'il y avait des dialogues.
    Mais je continue de rester persuadé
    qu'il n'y a pas de scénario.

    Parce que le plombier polonais à l’accent marseillais
    qui vient déboucher un lavabo
    alors que la maîtresse de maison sort nue de sa douche,
    je ne considère pas ça comme une histoire.

    Donc la légende du "ça rend sourd"
    n'était pas une légende
    vu que les visiteurs ont maintenant besoin de sous-titres.
    C'est donc pour ça qu'on voit de plus en plus
    de pubs pour les prothèses... euh... non, pas celles-là.
    Les prothèses auditives.
    Et Pornhub doit sûrement essayer d'éviter un procès.
    Parce que s'ils doivent payer des prothèses auditives
    à toutes les personnes qui sont passées sur leur site,
    ça va leur coûter bonbon.

    On fait comment
    pour lancer une action de groupe, une action collective,

    une class action en anglais ?

    -+-

    J'ai écrit volontairement plus grand que d'habitude
    pour que ceux qui n'entendent plus bien
    puissent également lire l'article.


    2 commentaires