• Il était temps qu'ils rouvrent



    C'est juste pour rafraîchir.




    Diego Aranega / Le Canard enchaîné / 29 avril 2020

    C'est fou comme ça me rappelle ma jeunesse.


    En attendant je dois avouer
    que je prends un plaisir sadique
    à admirer le délabrement capillaire
    des élégantes clientes patientant
    dans les files d'attente des supermarchés.
    Oui, continuons le confinement !

    « Le beurre et l'argent du beurreQue sont ces jeunes gens devenus ? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Françoise
    Mercredi 29 Avril à 14:17

    Tu as bien écrit des clientEs ?

      • Mercredi 29 Avril à 15:58

        Oui, oui, tu as bien lu.
        Tu sais, moi, le délabrement capillaire des élégants clienTs patientant dans les files d'attente des supermarchés, c'est pas tellement mon truc.
        Mais je comprendrais très bien que tu puisses être intéressée. Tu verras, on y prend vite goût. :-)

        B[LUDO]G

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 29 Avril à 20:26

    De quoi parles-tu ? Des coiffures ou des racines ? Parce que pour ça, il existe maintenant des trompe-l'œil, pour celles (et ceux !) qui veulent donner le change ... ;-)  Sûr que la notion du paraître en prend pour certains un chtit coup dans la gueule en ce moment hi hi ! Cela dit, qui nous oblige à sortir, pas vrai ? :-)

      • Jeudi 30 Avril à 07:33

        Ce qui m'oblige à sortir du bois, comme toute bête sauvage, c'est la faim ! :-)
        Une à deux fois par semaine pendant une heure (trajet et attente distrayante dans la file d'attente compris), plutôt deux fois, avec une attestation de déplacement dérogatoire remplie sur l'honneur.
        Je parlais des coiffures, de leur longueur, leur épaisseur, de leurs formes devenues bizarres. Les racines ça peut faire un joli contraste, je me demande d'ailleurs si les filles ne s’affolent pas pour rien avec les racines. Ce qui ne me parle pas du tout, ce sont les mèches. Elles sont là, la plupart du temps je vois qu'il y en a, mais vu ma vision des couleurs...
        J'aime bien aussi regarder BFMTV, certaines coiffures, masculines ou féminines, commencent à prêter à sourire. Ce qui est bien par les temps qui courent. :-)

    3
    Françoise
    Jeudi 30 Avril à 19:34

    Nous n'en sommes qu'à un mois et demi hein !

    Tu n'exagérerais pas un peu ?

    OK, ce serait étonnant. yes

    Plutôt beaucoup.

      • Vendredi 1er Mai à 07:03

        Donc 6 semaines. Et lorsque les coiffeurs ont fermé on peut penser que les personnes apparaissant à l'écran n'y étaient plus allées depuis 2 à 4 semaines, surtout que des coiffeurs et des maquilleurs s'occupaient d'elles légèrement pour rendre leur passage à l'écran correct pour 2 ou 3 heures. On peut donc dire aujourd'hui entre 8 et 10 semaines.
        Et quelqu'un qui a l'habitude de passer chaque 3 ou 4 semaines chez le coiffeur a une drôle de coiffure au bout de 10 semaines. Surtout les coiffures BCBG avec mèches. Chez les autres on se demande juste, pourquoi aussi long et aussi épais ?

        Chez moi ça approche des 4 mois. Mais je suis parti de très très court. Et même là j'ai une sacrée tignasse maintenant. Et je ne compte pas y aller dans les 2 premières semaines de la réouverture, après ça devrait aller mieux. C'est un vieux salon mixte, 90% femmes, 10% hommes. Et les femmes ont à 90% plus de 70 ans. Donc j'essaie d'être optimiste en pensant qu'un grand nombre d'entre elles seront décédées du covid-19.
        ...
        Oui, monstre je suis.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :