• ♪♫♫ Voyage, Voyaaaage !!! ♪♫♪


    C'est easyJet
    (tiens, c'est la première fois que je remarque que ça s'écrit comme ça)
    qui cherche à vous trouver une destination pour vos prochaines escapades
    et surtout à vous convaincre de les laisser s'occuper de votre déplacement.

    Et pour ça ils emploient l'humour.

    Ils sont doués les rusés,
    ça peut fonctionner.
    Pas de dispendieux déplacements d'une équipe technique et artistique
    pour ramener de belles images à mettre dans la pub.
    Un fond en aplats colorés aux couleurs de la marque
    et un texte habilement mis en page par un graphiste.
    Et voilà.













    Bon, moi, casanier comme je suis,
    je peux apprécier l'idée
    tout en ne tombant pas dans le piège.
    ...
    Je retourne apprécier encore une fois la pub.
    Plus c'est simple, plus c'est beau.


    2 commentaires


  • Leur premier livre musical.


    Dernièrement,
    étant obligé d'attendre l'ouverture d'un magasin,
    plutôt que d'attendre une demi-heure sur un petit parking
    attenant à un campement de gilets jaunes irréductibles,
    je m'étais mis à arpenter les allées d'une librairie.

    Bien m'en avait pris.
    Voilà ce que j'y ai découvert.
    Le premier livre-musical
    destiné à faire connaître une vedette aux tout-petits.



    Une sorte de premier lavage de cerveau.
    Ne me frappez pas avec vos chaînes de Harley,
    tout livre est un lavage de cerveau.
    Monsieur Blanquer,
    si vous êtes en manque de sujets pour le bac philo,
    servez-vous, c'est cadeau.

    Et à l'intérieur des bribes de chansons.





    En haut à droite, un bouton.
    Bien sûr quand je vois un bouton j'appuie,
    le réflexe naturel de l'être humain normalement constitué.

    Mais bizarrement il ne s'est alors rien passé.

    Soit une horde de bikers était passée le samedi précédent dans la librairie
    et avait usé la pile à force d'écouter le livre musical.
    Soit une horde de bikers était passée le samedi précédent dans la librairie
    en chantant à tue-tête après avoir appuyé sans arrêt le bouton
    et dès leur départ les employés s'étaient dépêchés de sortir la pile du livre musical.
    Soit une languette empêchait la pile d'alimenter le gadget.
    Mais j'avais peur que si je retirais cette languette
    après avoir démarré la musique
    je n'arrive plus à l'arrêter.
    Donc je suis reparti frustré.

    Mais le principe est amusant.
    Dans le même genre je me souviens d'un livre pop-up sonore consacré au Titanic



    où sur la page de la catastrophe
    on entendait le naufrage, des explosions, les cris des passagers,
    le tout accompagné au violon.



    10"

    J'adore les livres pop-up.
    Fabriqués pour les enfants,
    achetés et collectionnés par les adultes.
    " Tu touches pas, tu vas casser !!! "

    Je suis bien sûr allé voir chez mon dealer préféré
    pour trouver quelques illustrations
    me permettant de, oui, vous l'avez deviné, d'illustrer mon article.
    Illustrations que vous venez d'ailleurs de commencer à admirer.

    C'est alors que j'ai vu qu'il y avait des versions du livre basées sur le même principe
    et consacrés à d'autres artistes.







    Aznavour, Brassens, Renaud et également Gainsbourg.
    Tiens, que des morts.
    Ah non, un ne l'est pas encore tout à fait,
    il arrive encore à lever le coude.

    Je me suis alors demandé
    quel livre musical était le plus acheté par les adultes pour les enfants.
    Facile, il suffit de regarder le classement des ventes chez mon dealer.

    Voici le classement en date du 11/03/2019
    par ordre décroissant.

    Aznavour 63236ème
    Renaud 58536ème
    Gainsbourg 7457ème
    (peut-être peur d'y trouver "Je t'aime... moi non plus"...)
    Brassens 6679ème
    (achats d'instit·e·s)
    (c'est con l'écriture inclusive)
    et, le vainqueur,
    Johnny 2009ème.

    Les héritiers ne sont pas près d'être sur la paille.
    J'aimerais bien m'appeler Smet.
    ...
    Comment ?
    Oui, je sais.
    Mais même quelques miettes d'une grosse fortune seraient déjà bonnes à prendre.


    votre commentaire


  • Le choc de la photo.






    C'est le retour du printemps.
    Apprenez à vos enfants qu'il y a des jeux dangereux !

    Très dangereux la balançoire, très dangereux.


    2 commentaires


  • Les autres.




    Delambre / Le canard enchaîné / 27 février 2019


    Je n'aurais jamais cru avoir un aussi gros atome crochu avec Martine Aubry.
    Moi-même je me souviens avoir été "oublié" lors des invitations à une réunion.
    Je n'avais d'ailleurs aucune envie d'y aller et cela ne me dérangeait pas du tout.

    Un de mes collègues de travail m'avait alors dit
    " – Je ne comprends pas qu'on ne t'ait pas invité, je l'ai dit à l'organisateur ".
    Je lui avais alors répondu
    " – Moi non plus je n'ai pas apprécié la chose.
    J'aurais tellement aimé décliner l'invitation
    ".

    C'est un peu comme lorsque je passe la caisse d'un supermarché.
    Le moment que j'attends alors avec impatience c'est le
    " – Vous avez la carte Super Zwing du magasin ? "
    " – Non "
    " – Vous ne la voulez pas ? "
    " – Non "
    Une double jouissance.


    Osez le NON !


    " – Allongez-vous et parlez-moi de votre mère "
    – Le psy –


    Depuis je me suis rendu compte que je n'étais pas un cas isolé.


    Ça a débuté comme ça
    Voyage au bout de la nuit
    – L.-F. Céline –



    J'aime pas les autres
    Jacques A. Bertrand


    Comment je me suis fâché avec tout le monde, je ne sais plus très bien.
    Longtemps j'ai cru aimer les autres.
    Peut-être que je croyais les aimer parce que je voulais qu'ils m'aiment.
    Vous voulez toujours que les autres vous aiment.
    Enfin vous croyez.

    C'est des gens bizarres, les autres.
    Vous pensez qu'ils sont comme vous.
    Et pas du tout.
    Ils sont comme les autres.

    J'aime pas les autres.





    -+-

    Ça vous donne envie de lire la suite ?


    6 commentaires


  • Jeune déjà il avait du charme.




    Non, pas toi, l'autre !


    Voilà.

    Mars 1990

    Je ne sais pas pourquoi,
    mais c'est une Une qui ne me fait pas rêver.

    Plus sérieusement,
    les Unes de Playboy sont devenues moches dès le milieu des années 70.
    Avant elles étaient souvent très belles.
    Juste quelques exemples des débuts du magazine,
    au milieu des années 50.
    Mais Où est Charlie le lapin ?



    Septembre 1954


    Avril 1955


    Mai 1955


    Décembre 1955


    Mai 1956


    Mai 1957


    Juin 1957


    Juillet 1958


    Décembre 1958


    Août 1959
    Vous voyez le lapin ?


    Septembre 1959


    Malheureusement à l'époque
    j'étais extrêmement petit.
    Ce qui ne m'empêchait pas malgré tout
    d'être déjà extrêmement curieux.



    votre commentaire