• Pierrot.


    Elizabeth Q. m'a accompagné depuis tout petit.
    Pierre Bellemare aussi.



    C'est en 1959 que j'avais vu pour la première fois son nom
    dans le journal Pilote qui venait de commencer à paraître.
    À l'époque plus un illustré pour enfants que pour ados boutonneux.
    Lancé grâce à l'aide de ce qui s'appelait à l'époque Radio Luxembourg,
    on y trouvait certaines grandes signatures de la station.


    Marcel Fort,
    Jacques Bénétin, Pierre Bellemare,
    Jean-Paul Rouland, Zappy Max.

    Les jeux de l'antenne étaient adaptés pour le média imprimé,
    mais il y avait également des jeux originaux imaginés pour le journal.
    Par les frères Rouland,
    mais aussi par une autre signature que je découvrais alors, oui,
    par Pierre Bellemare.

    Pierre Bellemare c'était les énigmes.
    Il avait inventé l'inspecteur Robillard.
    D'abord de petites histoires illustrées par le dessinateur Moallic
    (le dessinateur qui plus tard dessinera Ludo dans Pif)
    où il fallait trouver un indice pour résoudre une énigme.


    – Cliquer sur l'image pour l'agrandir –


    Puis plus tard une "vraie" BD
    qui se terminait non pas comme d'habitude
    en bas de page par une accroche scénaristique
    (Oh, mais comment notre héros va-t-il se sortir de ce guet-apens?)
    poussant à acheter l’illustré la semaine suivante,
    mais par une énigme à résoudre
    qui permettait à l'histoire de continuer dans le numéro suivant.
    C'était la première page que je lisais.
    Très pratique, l'histoire se trouvait toujours sur la dernière page du magazine.
    J'aimais beaucoup.


    – Cliquer sur l'image pour l'agrandir –


    Et l'originalité de ces jeux c'est que contrairement aux énigmes des autres illustrés
    où l'inspecteur, le commissaire, le détective ou le journaliste
    démêlait seul le fil de l'intrigue,
    l'inspecteur Robillard n'arrivait jamais à résoudre l'énigme.
    C'est moi (et les autres petits lecteurs) qui lui était supérieur.


    Ensuite j'ai suivi Pierre Bellemare à la radio,
    puis à la télé quand enfin elle prit place dans notre séjour.

    La dernière fois que j'ai vu Pierre Bellemare
    c'était dans l'émission anniversaire de Groland,
    "Top 25 GRD",
    où il s'autopariodait en conteur.

    Ça m'avait fait un drôle d'effet.


    Avril 2018


    votre commentaire
  • FDM



    Pour changer du cendrier en pot (peau?) de yaourt pour maman fumeuse.


    Quoi de plus charmant que d'offrir à sa maman
    une belle carte de vœux.
    Il en existe un très grand choix,
    à vous de choisir la bonne.

    En voici quelques jolis spécimens.










    J'ai du mal à lire le texte,
    vous peut-être aussi.
    En voici la teneur :
    " Je t'aime maman. PS: Pense à me décongeler "



    Si aucune carte ne vous plaît, c'est à désespérer.
    Vous ne méritez pas votre maman.

    Et maintenant un message pour les mamans qui pourraient être déçues
    (je n'arriverais pas à m'expliquer pourquoi)
    par la carte qu'on vient de leur offrir.
    Si vous n'appréciez pas votre carte,
    promenez-vous donc avec ce joli sac.



    Ou avec ce beau t-shirt.



    Si vous le prenez assez grand vous pourrez même le prêter au papa.

    Le grand déballage pourra alors commencer,
    la parole se libérera.
    #CeQueJeVoulaisToujoursTeDire
    Les repas de famille vont être bien moins ternes.




    votre commentaire


  • Amis du cyclisme, bonjour.






    C'est pas faux.


    votre commentaire


  • Elles sont malgré tout venues.


    On ne les avait donc pas prévenues ?

























    Ben non, vous avez fait tout ça pour rien mesdames.
    IL n'était pas là.



    Enfin non, pas tout à fait pour rien.
    NOUS étions là.
    Et cette année on était sur un pied d'égalité avec lui.
    On aura eu droit à la même chose que Harvey cette année.
    De la photo et de la vidéo.

    -+-

    Ben, qu'est-ce qu'il t'arrive François ?
    Tu frises l'apoplexie ?



    Ah oui, c'est vrai, toi aussi.
    Calme-toi François, calme-toi.
    Souviens-toi de Félix Faure.







    6 commentaires





  • ♪♫♪ Et font coin-coin ! ♫♫♪





    C'est aujourd'hui !
    Je me suis laissé dire que le mariage princier était d'abord prévu samedi dernier
    mais que Elizabeth Q. avait ordonné son déplacement d'une semaine
    pour pouvoir regarder tranquillement,
    ses pieds royaux glissés dans ses mules royales,
    l'ESC dont elle est une friande et fidèle téléspectatrice.





    Je sens qu'il va y avoir une ambiance du tonnerre ce soir.
    Pourvu qu'un invité pense à sortir son smartphone quand Elizabeth Q.
    se lancera dans une danse des canards endiablée.
    So frenchie !
    Si français !
    ...
    Ah ben non majesté,
    on me glisse dans l'oreillette que cette œuvre artistique
    a été composée par un musicien Suisse en 1957
    avant de devenir un  grand succès dans les années 80
    après qu'un producteur belge se fut chargé de l'affaire.
    On en apprend tous les jours.






    votre commentaire