• Il ressemble assez à ses prévisions.


    Il y a cinq ans la planète entière attendait son arrivée.
    Et se demandait à quoi l'enfant allait ressembler.
    Serutha Erasmus, une généticienne Sud-africaine, s'y était collée.
    Rappelez-vous.
    http://www.bludog.fr/overblog/bludog.over-blog.com/130-index.html

    Eh bien, elle s'en était assez bien sortie.

    Le voici tel que Serena l'avait "calculé".





    Et le petit prince George tel qu'il est aujourd'hui.



    " What a lovely prince !!! "

    Heureusement qu'il n'a pas les oreilles de son grand-père.

    On a déjà vu pire prévision.
    Bravo Serutha.
    Elle avait quand même pris de grands risques.
    De nos jours avec le web
    la moindre déclaration reste gravée à jamais dans le silicium.
    N'est-ce pas, Paco.
    " La station spatiale Mir va s'écraser en France
    au moment de l'éclipse solaire du 11 août 1999 ".
    N'est-ce pas Élizabeth.
    " Le ciel a parlé, le Président sera un Sarthois aux sourcils broussailleux ".

    Dans le genre bébé qu'on attend
    et qu'on aimerait déjà bien connaître avant qu'il ne paraisse
    j'avais vu il y a longtemps déjà autre chose.
    C'était avant les échographies.
    Une publicité locale à l'arrière des bus promettait
    d'annoncer le sexe de l'enfant à naître.
    Si la prédiction était fausse l'argent versé était remboursé.
    La somme était remboursée une fois sur deux...
    Les revenus des prédictions non fausses allaient garnir, elles,
    le compte en banque du filou.





    votre commentaire


  • Et ce qu'il a, il n'en veut pas.
    Et ce qu'il veut, il ne l'a pas.



    Peut-être ce genre de personnes se trouvent-elles dans votre entourage.
    En été elles vont jusqu'à installer une clim hyper performante
    pour avoir une fraîcheur à attirer des pingouins.
    Et en hiver elles chauffent à fond leur logement
    pour avoir aussi chaud qu'en plein été caniculaire.

    Ce sont des gens porteurs du gène du fameux "Hans im Schnòkeloch"
    que tout Alsacien connaît depuis sa plus tendre enfance,
    chanson chantée par sa maman
    quand elle donne son biberon de choucroute au nourrisson.


    D’r Hans im Schnòkeloch hät àlles, wàs er will !
    Un wàs er hät, dess will er nit,
    Un wàs er will, dess hät er nit.
    D’r Hans im Schnòkeloch hät àlles, wàs er will !


    Jean du trou à moustiques tout ce qu'il veut il a !
    Et ce qu'il a, il n'en veut pas
    Et ce qu'il veut, il ne l'a pas
    Jean du trou à moustiques tout ce qu'il veut il a !


    Pour ceux qui l'ignoreraient encore
    c'est ainsi qu'était choyé le mâle Alsacien
    jusqu'avant la dilution de l'Alsace
    dans le Grand-Est.

    Dernièrement j'ai vu qu'une nouvelle étape venait d'être franchie.
    Je l'ai vu à Belfort,
    mais cela doit pouvoir se constater ailleurs également, dans d'autres villes.

    Dès la plus petite chute de neige c'est déblayage et salage
    dans toute commune qui se respecte.
    Ouf, la neige n'est plus là.
    Mais souvent dans la même commune
    sont organisées des animations de fin d'année.
    Par exemple en installant des canons à neige.
    Ouf, la neige est alors de retour.

    Comme ça.

    D'abord le côté technique.







    Ensuite le résultat.

    Ce qui donne ça.





    Et encore, là c'était le matin.
    L'après-midi l'enneigement dut certainement être bien plus impressionnant encore.

    Mais toute chose a son bon côté.
    Le SDF pourra ainsi apprendre à construire correctement un igloo.




    2 commentaires


  • Vous le voyez ?


    À Colmar il y a un musée du jouet.
    Joli petit musée, bien propret, avec de belles pièces exposées en bon état.
    Pas de quoi organiser des charters,
    mais en passant dans la ville, après avoir mangé une glace, mérite un petit détour.
    Surtout qu'il y a une réduction aux seniors
    "sur demande et présentation de la carte nominative complète ou d’un justificatif".
    La carte d'identité suffit,
    une copie certifiée de l'acte de naissance est inutile.
    Ma première réduction senior.
    Champagne pour tous et faites chauffer le juke-box !





    Un musée du jouet où se tenait depuis plusieurs mois une exposition temporaire
    " Le jouet et le cinéma ".
    Bien sûr j'avais dès son ouverture décidé d'y aller.
    J'y suis allé la semaine dernière.
    L'antépénultième (prenez votre Larousse) jour avant sa clôture.
    Procrastination quand tu nous tiens...

    Et il y a dans ce musée,
    entre autres choses,
    en exposition permanente,
    une sorte de reconstitution dans une vitrine
    d'une chambre d'enfant des années 1980 à 2000.





    J'ai bien retrouvé tout ce qui était exposé
    dans les rayons jouet des grands magasins
    à cette époque-là.





    Pourtant une chose m'a dérangé dans cette reconstitution.
    J'y ai vu un intrus.
    Le voyez-vous aussi ?




    6 commentaires


  • Mais restons terre à terre.


    Longtemps je ne m'étais pas interrogé.
    Ce n'est qu'en voyant que d'autres faisaient différemment
    que je me suis remis en question.





    J'étais convaincu d'avoir une façon de procéder correcte.
    Puis je me suis dit qu'après tout
    l'autre façon de procéder ne changeait rien au problème.
    Ensuite j'ai encore trouvé un argument pour m'en tenir à ma première solution.

    Et vous, vous faites comment ?
    Et surtout pourquoi,
    s'il y a une raison autre qu'esthétique.




    8 commentaires


  • Hein ?


    Voilà l'explication de ça
    http://bludog.eklablog.com/kl-tlvo-f-a130442508

    Ben oui,
    " Kl?tlvo f "
    c'est
    " Bonjour ! "
    tapoté sur le clavier BÉPO.

    Ouh la B[LUDO]G, qu'est-ce qui t'arrive, tu ne supportes pas la chaleur ?

    Si vous n'êtes pas encore au courant,
    je vais vous mettre au courant.
    D'ailleurs si vous n'êtes pas encore au courant
    " Kl?tlvo f "
    c'est ce que vous risquez de clavioter dans quelque temps
    si vous n'êtes pas attentif.

    L'AFNOR (Association Française de NORmalisation)
    a imaginé une nouvelle norme pour les claviers d'ordinateurs français.
    Ou plutôt deux normes.
    L'AZERTY amélioré et le BÉPO.
    Ces deux nouvelles normes sont destinées à rendre le clavier AZERTY plus ergonomique.
    En effet, notre clavier actuel doit la disposition de ses touches
    aux contraintes mécaniques des premières machines à écrire.
    Pour les djeuns une machine à écrire c'était ce bel objet.



    Qui sur sa fin est devenu encore plus beau.



    De nos jours certains signes sont utilisés beaucoup plus qu'autrefois.
    Le @ ou le # par exemple.
    D'autres signes n'apparaissaient pas sur le clavier.
    Le œ et le ae par exemple.
    La ponctuation avec le point en majuscule, bof.
    Encore un truc qu'on doit à la machine à écrire.
    La dactylo bloquait la touche majuscule pour taper le point
    qui est toujours suivi par une lettre majuscule.
    Les lettres accentuées étaient disséminées sur le clavier de manière peu logique.
    Par contre la lettre accentuée
    qui apparaît dans un seul mot de la langue française y était disponible.
    Laquelle ?
    .
    .
    .
    .
    Le ù.
    D'ailleurs, c'est dans quel mot déjà qu'on le trouve ?

    Donc les chercheurs de l'AFNOR se sont penchés sur le problème.

    Et voici le résultat.


    L'AZERTY amélioré.


    – Cliquer sur la photo pour l'agrandir –

    Il y a du positif.


    Le BÉPO.


    – Cliquer sur la photo pour l'agrandir –

    Original, perturbant.
    Les anciennes dactylos formées
    en utilisant le O majuscule comme chiffre zéro et le I majuscule comme chiffre un
    qui ont déjà dû changer leurs habitudes
    et qui tapent sans regarder le clavier
    vont au début être surprises du résultat sur l'écran.

    Tiens, je viens à peine comprendre pourquoi BÉPO…

    Il y a un truc qui continue à me déranger.
    Les chiffres en majuscules.
    Les chiffres sont beaucoup utilisés dans certaines professions.
    Bien sûr il y a le bloc numérique
    mais pas forcément sur les portables.
    Et les blocs numériques sont plus destinés
    à ceux qui saisissent des sommes ou autres nombres dans des formulaires.
    Certains informaticiens, surtout ceux qui codent,
    vont continuer à préférer les claviers américains, suisses ou allemands.

    Rien ne sera décidé avant la fin de l'enquête publique qui se terminera le 9 juillet 2017.
    Vous pouvez participer à l'enquête publique ici
    http://norminfo.afnor.org/consultation/31290
    " Si une réunion d'analyse et de traitement des commentaires
    (dite “réunion de dépouillement”) s'avère nécessaire,
    elle aura lieu le 12 juillet 2017 de 09h30 à 17h30
    et sera confirmée par une invitation envoyée à chaque répondant ".
    Chaque répondant…
    Ils ont intérêt à prévoir une grande salle des congrès.
    Et un buffet campagnard géant.
    J'ai envie de répondre rien que pour voir la tête des gens
    qui participent à une telle enquête publique.
    Peut-être qu'on se ressemble tous.
    Ils vont être surpris à l'AFNOR d'avoir organisé
    la plus grande concentration de sosies de B[LUDO]G jamais réalisée.


    Mais rassurez-vous.
    L'utilisation de ces nouveaux claviers ne sera pas obligatoire.
    Vous pourrez toujours choisir entre
    l'AZERTY, l'AZERTY amélioré et le BÉPO.
    Et changer de clavier facilement si l'un d'eux ne vous convient pas.
    Qu'ils disent.
    Sur un ordi de bureau, oui.
    Ils n'ont jamais vu de portable à l'AFNOR ?

    -+-

    Addendum.
    J'ai découvert avec surprise sur les deux nouveaux claviers le "…".
    Oui, les points de suspension sur une seule touche.
    Vous pouvez déjà frimer sans attendre un nouveau clavier.
    Faites Alt-0133 et vous aurez fait des points de suspensions.
    D'accord,
    jusqu'à présent vous deviez appuyer sur 4 touches pour faire des points de suspension
    et là vous en appuierez 5.
    Mais passer pour un geek mérite bien ce petit effort.





    votre commentaire