• 007.





    Pourquoi je pense toujours à Ursula Andress en le voyant ?
    Les mystères du cerveau.
    On ne se refait pas.


    votre commentaire

  • Passer en revue un quotidien régional
    nous en apprend bien plus qu'une longue étude.



    Un Italien compare
    une édition de son quotidien régional du 9 février 2020
    avec celle du 13 mars 2020.

    En fait il compare seulement
    le nombre de pages d'avis de décès dans chaque exemplaire.

     


    1½ page le 9 février.
    10 pages le 13 mars.

    Mais on voit toujours le mauvais côté de cette pandémie.
    La crise économique qui nous menace,
    tous ces emplois perdus,
    la valeur des entreprises en chute libre.

    Alors qu'il y a des branches florissantes
    depuis le début de l'apparition du covid-19.
    Ne parlons même pas de tout ce qui est médical, paramédical et hygiène.
    Il y a aussi les journaux qui se refont une petite santé
    grâce aux annonces mortuaires.
    Mais surtout, surtout...

    Les fleuristes.

    Grands fournisseurs de couronnes mortuaires
    et de bouquets en tous genres
    le jour de l'enterrement.
    Et chaque année à la toussaint
    les rescapés repasseront encore plus nombreux dans leurs boutiques.
    Qui espérons-le seront classées
    "indispensables à la vie du pays".
    Tout comme les bureaux de tabac.
    Un rente à vie.

    Ne soyez plus préoccupés par la baisse de votre portefeuille d'actions.
    Investissez en valeurs de fleuristes !


    2 commentaires

  • Je suis maintenant un homme comme un autre.



    5 février 2020

    Enfin la fin de la discrimination.
    Moi aussi maintenant j'ai droit à des blasphèmes,
    ce n'est plus réservé aux croyants,
    les athées à présent également y ont droit.
    Une injustice flagrante vient enfin d'être réparée.
    Merci madame Belloubet d'avoir ouvert la voie.
    Dorénavant je pourrai rire de moi !

    En même temps,
    étonné d'apprendre que 50% des Français sont contre le droit de blasphémer.
    Il reste du boulot.



    Si j'étais optimiste je penserais que 50% des Français sont pour le droit de blasphémer.
    Verre à moitié vide, etc.

    Le mieux pour savoir
    si vous êtes pour ou contre le droit de blasphémer c'est d'aller ,
    il y a un petit test.


    https://charliehebdo.fr/jeux/quiz/blaspheme-pour-ou-pas-contre/

    Si le résultat du test montre que vous êtes pour le droit de blasphémer,
    continuez votre lecture en descendant la page,
    sinon, abstenez-vous.

    .
    .
    .
    .
    .
    .




    Et surtout, n'oubliez jamais.



    Quoique, est-il possible d'enculer quelque chose qui n'existe pas ?
    Le bac philo approche à grands pas.

    -+-

    C'est curieux,
    que vous soyez
    pour ou contre le droit de blasphémer,
    vous avez tous continué votre lecture jusqu'ici.



    4 commentaires


  • Défaut de bâtonnet.


    Vous aimez les bâtonnets glacés ?
    Bien sûr que vous les aimez.
    Alors vous devez avoir le même problème que moi.

    Voici un Magnum fraise/chocolat blanc fort appétissant.





    Vous croquez dans la fine pellicule de chocolat blanc
    et déjà votre bouche est emplie d'un délicieux parfum de fraise.

    C'est à la fin de la dégustation que se trouve le défaut.
    Il reste toujours un peu de chocolat blanc sur le bâtonnet.





    On peut bien sûr le laisser fondre dans la bouche, mais c'est long.
    On peut aussi le racler avec les dents, mais c'est un peu désagréable.
    Et surtout réalisable seulement avec difficulté.
    Ici vous avez un bâtonnet
    où il reste seulement du chocolat sur la surface plate du bâtonnet.
    Mais le plus souvent il reste également du chocolat sur la tranche,
    et là, même avec les dents...

    C'est pour ça que je préfère les Mars qui n'ont pas de bâtonnet.

    Mais je mange malgré tout des Magma,
    parce que le bâtonnet me sert pour diverses activités de bricolage.
    Par exemple
    mélange de 2 composants
    ou remplacement d'une courroie dans un vieux projecteur
    qui semble avoir été construit par un concepteur de casse-tête.

    Il me faut bien 2 bâtonnets par an.
    Alors je conserve les bâtonnets
    après les avoir lavés à l'eau chaude.





    Comment ?
    J'en garde beaucoup trop alors qu'il ne m'en faut que 2 ou 3 par an ?

    Pfff...
    Vous alors...
    Vous n'avez jamais entendu parler de l'allongement de l'espérance de vie ?


    7 commentaires


  • S'ils ont des yeux.


    Aujourd'hui, jour de l'Assomption, nous allons réaliser un miracle.
    Un miracle réalisé grâce à une vieille carte postale.



    Il suffit de faire comme dit la carte postale
    (compter seulement jusqu'à 20 et
    fixer un plafond clair pendant une dizaine de secondes
    fonctionne très bien aussi)
    et...



    ...Ô miracle, Notre-Dame de Beauraing vous est apparue.
    Mais vous n'avez pas le droit de reproduire Notre-Dame de Beauraing,
    le miracle est pour vous tout seul,
    c'est marqué sur la carte.

    Il ne vous reste maintenant plus qu'à transformer votre logement en basilique
    et à vous préparer à accueillir les charters de pèlerins.
    Et à leur vendre des cartes postales.

    -+-

    Et comme on parle de miracle,
    aujourd'hui pour les catholiques c'est l'assomption de Marie,
    Marie qui est apparue à Bernadette Soubirous à Lourdes.
    Lourdes qui n'est pas seulement le nom de la fille de Madonna
    ou le nom d'une revue olé olé consacrée aux dames un peu fortes.
    Profitons-en pour avoir une pensée pour Jean-Pierre Mocky
    qui a tourné son film " Le miraculé " seulement en petite partie à Lourdes
    parce qu'autorisation refusée et équipe technique chassée,
    avec entre autres
    Michel Serrault,
    Jean Poiret,
    Jeanne Moreau,
    Jean Rougerie,
    Roland Blanche
    et un tas d'autres acteurs, tous des gueules de première classe.

    À Paris j'avais eu l'occasion en 2007 de revoir " Le miraculé " à L'Albatros,
    le cinéma racheté par Mocky où il projetait surtout ses films,
    et où j'étais allé en pèlerinage,
    chacun son truc, hein.
    Et dans la salle, à deux sièges de moi, s'était assis Jean Abeillé, Victor dans le film.
    Jean Abeillé,
    c'est lui qui faisait également de petits enchaînements sur La Sept
    (La Sept, c'était Arte avant Arte)
    quand elle passait le samedi sur FR3.
    (à minuit :
    " Maintenant vous allez malheureusement retrouver FR3... ",
    ce qui ne plaisait pas du tout à FR3).
    Incroyable, mais il a vraiment cette tête-là, ces yeux-là, ces lunettes-là.




    Jean Abeillé
    dans La Sept sur FR3.

    Je sais, c'est du chinois pour la plupart d'entre vous.
    Mais ce fut un régal pour moi.
    L'athée éveillé qui sommeille en moi
    (j'ai failli écrire l'athée qui EST en moi, mais je connais votre mauvais esprit...)
    en viendrait presque à crier vive les religions
    pour permettre encore la réalisation de films aussi jubilatoires.
    Aujourd'hui c'est le jour idéal pour le re-revoir.


    C'est arrivé ici, dans quelques instants, à l'Albatros anciennement le Brady.
    Un cinéma spécialisé autrefois dans la projection de films fantastiques.

    J'ai encore la preuve que j'ai payé mon entrée.



    De la même époque j'ai encore un jeton
    pour accéder aux toilettes du McDo de la rue de Wagram.
    Si quelqu'un a un besoin pressant...

    La foule effondrée :
    " – Il est fou, il garde tout, mais vraiment tout... "


    2 commentaires